Squad Leader Scenario 3 : The Streets of Stalingrad, Tour 2

Suite du Scénario 3 sur les Rues de Stalingrad en 1942. Il s’agit ici du Tour 2. Nous nous sommes retrouvés en ligne sur Vassal avec Guy pour continuer notre scénario. Nous avons eu le temps de boucler le Tour 2 de ce gros scénario en quasi 3 heures de jeu (bon on prend notre temps).

Début du tour Russe
Phase d’Avance Russe : les T34 sont entrés en action.

Cette fois encore, ce tour fut difficile pour le camp Russe (joué par votre serviteur). Malgré quelques jets de dés plus chanceux que lors de la session précédente, mon adversaire Guy a continué de s’opposer à moi avec des jets de dés d’une chance insolente, allant jusqu’à contrer certains de mes coups de bol (à moins que ses troupes allemandes soient de vraies troupes d’élite, elles, contrairement à ma Garde Russe sûrement imbibée à la vodka frelatée).

Phase de déroute Russe

Malgré le support important de mes chars T-34 entrés au Nord de la carte, mes Gardes d’Elite russes  ont été chassés (voire décimées) du Bâtiment Ouest par des troupes allemandes décidément fort efficaces. Un de mes leaders a été envoyé en renfort, passant derrière mes chars opportunément placés dans la rue afin de protéger son passage, afin de rallier des gardes démoralisés réfugiés dans un batiment à l’arrière, pour envisager une contre-attaque ultérieure. Mais le bâtiment a été entièrement conquis lors de la phase Allemande.

à l’Ouest la garde Russe tente de résister avec l’appui de ses T34. Au Centre, les troupes russes tentent une vague d’assaut extérieure qui est repoussée. A l’Est, un char T34 vient harceler les troupes d’assaut allemandes dans la fabrique de tracteurs afin de soulager les troupes.
Fin du Tour 2 : à l’ouest les allemands conquièrent un bâtiment et à l’Est effectuent une puissante poussée dans l’usine de tracteurs

La plupart des MG russes lâchent les unes après les autres, s’enrayant au moindre coup de feu et sans parvenir à les réparer à ce tour, me privant ainsi d’une puissance de feu souvent nécessaire. Les purges Staliniennes ont en outre privé l’Armée Rouge d’officiers de valeur qui manquent cruellement sur le front. Une charge est ordonnée au Centre pour tenter une poussée vers l’Est mais malheureusement repoussée par les nids de mitrailleuses bien installées dans les batiments de pierre.  Sur le front Est, un T-34 a réussi à éliminer quelques troupes d’assaut allemandes dans l’usine de tracteurs mais, menées par deux  excellents officiers, celles-ci s’enfoncent en profondeur dans l’usine…

Au prochain tour, planifié en Août, nous assisterons sans doute à encore pas mal de mouvements puisque ce sera l’arrivée de renforts blindés allemands, promettant un combat enragé. Je serai sans doute contraint à prendre encore plus de risques pour tenter de reprendre les bâtiments perdus, avec des forces considérablement amoindries… Peut-être que le mouvement par les égoûts, encore non testé, sera l’occasion de voir quelques morceaux de bravoure !

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.