Table de jeu V2

ça faisait un moment que c’était en projet. Notre groupe de joueurs s’est étoffé avec les années et nous sommes désormais jusqu’à 8 en tout, au point de délocaliser nos parties et de faire deux tables simultanées chez Thomas. Le cabanon était en outre équipé de mon ancien canapé. Confortable, mais il s’est finalement avéré bien trop encombrant pour un bénéfice très relatif : le cabanon est trop réduit pour cela. Exit le canap’ !

Une fois débarrassé du canapé, nous avons retrouvé un certain espace de circulation autour de la table. L’occasion pour moi de revoir le plateau, souvent un peu trop exigu et un peu abimé. De 90 x 190cm, le plateau est désormais passé à 120 x 200cm avec un espace central intérieur idéal pour stocker ou dissimuler des décors, des plateaux coulissants, un écran intégré (simple moniteur écran PC récupéré) et des pistes de dés. Je vais en outre intégrer deux hauts parleurs qui trainent dans un coin.Réalisé en un week-end, le plateau n’attend plus que quelques couches de vernis…

La table peut désormais accueillir 1 MD et 6 joueurs confortablement.

 

Publicités

Véhicules de l’Age d’Or

Lors de l’écriture de mes récentes aventures Pulp, et à la lecture des règles de Savage World, je me suis dit qu’il me manquait quelques accessoires pour le jour où j’aurai une course poursuite à gérer. Je n’avais à ce jour qu’une Peugeot 403 qui trainait, à l’échelle 1:43. Ayant constaté que cette échelle était correcte j’ai regardé ce qui était proposé sur le bon coin et eu l’agréable surprise de constater qu’il existait une gamme sympa de véhicules des années 20/30 à l’échelle 1/43 qui correspond à peu de choses près à celle de nos figurines 25/28mm. En effet, Solido a sorti depuis des années, y compris en collaboration avec Hachette une collection « Age d’Or » de véhicules de ces années. On trouve ainsi plusieurs dizaines de véhicules qui ne sont pas sans évoquer une ambiance Appel de Cthulhu. En plus, elles se trouvent dans l’ensemble à un prix raisonnable allant de 3 à une 15aine d’euros, avec une moyenne plutôt située autour de 8eur. Je me suis donc porté acquéreur d’un premier petit lot de 5 voitures qui serviront de décors, accessoires et véhicules pour mes parties Arcanes & Artefacts  qui se déroulent dans les années 30, Voici quelques photos de ces voitures en situation. Il s’agit de 3 Cord 1929, une Packard Sedan 1937 (crème) et une Ford V8 1936 (verte).

ça bosse en coulisses…

Pas grand chose de neuf sur le blog depuis 1 mois… Mais ça ne veut jamais dire qu’il ne se passe rien 😉 Le mois de février a été assez calme niveau Roleplay avec une seule partie (mais deux tables). Nous avons repris ce vendredi 2 mars avec une partie de l’Appel de Cthulhu An Mil one-shot qui nous a bien dépaysés. De mon côté j’ai enfin achevé ma version personnelle de Savage Worlds à la sauce Pulp : il s’agit de petites modifications mineures et une remise en page personnalisée de l’essentiel des règles officielles : 106 pages au total au lieu des 300 des règles officielles. J’ai intitulé cette version perso Arcanes & Artefacts. Le livret de règles étant fait, je compte continuer en développant des points de règles propres à mon univers Pulp et surtout le setting (Années 30). Je pense avoir enfin trouvé un système de jeu qui me correspond : simple, rapide et facile à mémoriser. Ma première partie de test était plutôt convaincante je pense.

J’ai profité de ma semaine de vacances pour reprendre le gros chantier en cours : le Château Ravenloft !!! J’avais déjà posté ici même la reprise du chantier, ayant abandonné la lente et énergivore construction en briques moulées de plâtre. Le château est désormais construit en polystyrène bleu (de type isolant styrofoam) pré-imprimé avec des textures ou en plaques vierges de 28cm de côté. Je me fournis chez Firedragon Games en Angleterre. Pour certaines parties plus complexes  ( à savoir les tours rondes ou les escaliers) j’utilise un simple isolant pour parquet flottant de 4mm qui a le mérite d’être assez flexible pour être collé en arrondi et « gravé » au stylo pour dessiner les pierres). Je ne peux pas trop poster de photos pour ne pas spoiler les floorplans mais je suis proche d’avoir fini le rez de chaussée. Evidemment, il reste encore beaucoup de boulot mais il est très satisfaisant de constater qu’en quelques heures je peux réaliser pas mal de pièces : découpe, collage, assemblage des murs, sous-couchage (terre de sienne) puis éclaircissement au rouleau à sec pour faire le gris final réhaussé d’un nouveau passage de blanc écru pour plus de luminosité. Peindre en gris la quasi intégralité du rez de chaussée ne m’a pris qu’une après-midi. J’ai poussé un peu le détail en bricolant des portes articulées qui s’ouvrent, simplement en retravaillant un peu les portes proposées chez Firedragon. Il me restera à inclure quelques éléments décoratifs de type mobilier et torches mais ce sera plus tard, l’essentiel est d’abord de monter le gros oeuvre, la décoration viendra après.

CR

strahd

Castle Ravenloft, in progress

Bien, je reviens brièvement sur ce post concernant le sujet crafting.
Comme évoqué lors d’un post précédent, j’ai entrepris de construire le Château de Strahd Von Zarovitch, maître de Ravenloft. J’avais commencé il y a bien 2 ans maintenant des vrais travaux d’Hercule en construisant celui-ci à l’aide de moules Hirst Arts, en plâtre synthétique et parfois en résine. Procédé long, fastidieux, globalement assez onéreux (les moules coûtent 25 à 35 usd, sans parler des sacs de plâtre ou de la résine).
Heureusement, je découvre de nouveaux process régulièrement et le fait de pouvoir acheter des plaque de polystyrène pré-formattées offre une liberté de création nouvelle et tout à fait convenable. Un cutter, de la colle à bois, du mdf pour le support rigide et hop, c’est assemblé et prêt à peindre !

En quelques jours, j’ai ainsi pu assembler plusieurs pièces du rez de chaussée. Voici donc un exemple de 2 éléments que j’ai pu construire (la porte, en résine, vient du même fournisseur, FireDragon Games). Les moules Hirst Arts me permettront tout de même de faire quelques ajouts et finitions.

Donjon Modulaire

Je vous en avais parlé… Voici une petite photo teaser, mais mon projet de Donjon Modulaire se déroule très bien (réalisé en MDF, je ne m’emmerde plus avec le plâtre synthétique et le moulage résine, trop coûteux et consommateurs de temps). Pas mal de dessins préliminaires, de jus de cervelle et fabrication d’éléments prototypes qui me permettent de voir en vrai ce que ça donne. Il y a des erreurs, des tâtonnements, des tests et parfois des retours à des choses plus simples. Et des moments top où une petite ampoule s’allume et où on se dit « pourquoi tu t’emmerdes ya tellement plus simple ! ». Bref, tout ça pour dire que ça avance à grands pas et j’ai déjà la satisfaction d’avoir des éléments de donjon modulaire dispos qu’on va pouvoir tester en partie prochainement.

16880400_1867543343530897_603301436_o

Gamme de figurines Wizkids

Oyez, oyez… Les joueurs les plus assidus et qui suivent l’actualité des figurines auront sans doute remarqué que la technologie évolue à une vitesse considérable… L’impression 3D n’en est plus à ses balbutiements et l’on assiste désormais à une industrialisation de cette dernière. Les crafteurs s’équipent d’imprimantes 3D bon marché et passent désormais des heures à imprimer en 3D des décors pour leurs jeux. On trouve désormais des fichiers en vente ou des Crowdfundings (Kickstarters) dédiés, permettant aux heureux possesseurs d’imprimantes 3D de réaliser chez eux les pièces nécessaires à leurs besoins ludiques.

La figurine n’est pas en reste. On pourrait croire que la finesse nécessaire à la réalisation de personnages de 28mm n’est pas adaptée à l’impression 3D, mais ça c’était avant. Si les « home-3D-printers » ont une résolution trop limitée pour de l’impression de qualité, les marques de notre hobby favori ont démontré qu’en investissant dans des machines haut-de-gamme, elles étaient capable de délivrer des réalisations d’une très grande finesse. Désormais sculptées à l’aide de logiciels 3D, imprimées puis servant de matrices pour des moulages, les figurines dispos sont d’une grande finesse. J’ai pu le constater avec quelques éléments de décors de chez Zealot Miniatures. Certains sites, comme HeroForge Custom Miniatures proposent même des figurines modulables selon vos attentes (qui n’a jamais rêvé de faire réaliser SA figurine, selon son personnage joué à la table de jeu ?).

La marque WizKids, connue pour ses figurines D&D et Pathfinder, d’une qualité assez médiocre et pré-peintes a bien compris les enjeux et sort deux gammes réalisées en 3D dédiées à D&D et Pathfinder qui semblent très prometteuses. D’après ce que j’ai pu lire, le pack d’1 à 4 figurines étant proposé à 4 USD. Voici donc les aperçus des premières figurines qui vont être dispos en mars : Wizkids Pathfinder DeepCuts Wizkids D&D Nolzur’s Marvelous Miniatures

La gamme semble plutôt  sympa, jugez plutôt ces deux exemples :

113_displacerbeast_upm_hiresrender

019l_halflingmalerogue_upm_hiresrender

Etat des lieux projets de crafting

Pour faire suite à mes posts précédents, je profite de ce début d’année pour faire un petit point d’avancement des gros projets de crafting en cours et mentionnés ici par le passé :

Cargo Pulp
Cette réalisation a été a peu près terminée. Elle aurait nécessité plus de finitions mais la campagne Pulp ayant été stoppée, je n’ai pas conservé de motivation à le terminer à un degré de finition voulu initialement. Cela reste un bon décor utilisable à toute scène se déroulant avec un cargo, que ce soit pour les campagnes Cthulhu ‘Le  Rejeton d’Azathoth » ou « Les Montagnes Hallucinées » si nous la jouons un jour…

Boat

Castle Ravenloft
Ce projet est toujours à l’arrêt. La réalisation de quasiment la totalité du rez de chaussée en pièces moulées en plâtre synthétique, littéralement brique par brique, m’a fait prendre conscience de l’ampleur du projet. Péché de présomption… C’est extrêmement consommateur de temps, entre le moulage, l’assemblage et la peinture, il faut des heures pour réaliser une pièce. Certes, le rendu est à la hauteur mais à quel prix… Et dans la mesure où j’aimerais masteriser Curse of Strahd, la campagne Ravenloft remise au goût du jour en D&D5, il ne s’agirait pas que ça traine  pendant 107 ans cette histoire…

rave

Donjon Modulaire
ce qui me permet de rebondir sur cet autre projet…  Mes tentatives de réalisation d’un donjon modulaire, d’abord en moulages plâtre de chez Hirst Arts, puis en résine à partir de sculptures personnelles ont été plus ou moins probantes mais constituent également un travail assez important, entre la sculpture, la fabrication de moules, les tirages, les ajustements… Là encore, consommateur de temps et coûteux à réaliser (le silicone, la résine s’avèrent être chers).
IMG_20141022_145805

à force de réflexion (eh oui), j’en suis arrivé à la conclusion suivante : il est possible de sacrifier un peu au réalisme en changeant de technique mais tout en conservant un rendu sympathique. Entre en scène… Le MDF ! Le MDF est ce bois reconstitué à base de sciure et de colle et qui est désormais pas mal utilisé pour de nombreux décors de jeux, d’une épaisseur de 2 à 3mm, découpés et gravés au laser. Rappelez-vous, j’avais présenté ici quelques achats : un bateau, un commissariat et un entrepôt. Economique, facile et rapide à monter et à peindre, c’est un bon compromis entre le moulage Hirst Arts et les superbes mais coûteux modèles de plusieurs marques (Tabletop, DwarvenForge etc).

house2J’ai donc peaufiné mon système en préparant les fichiers nécessaires et je viens de faire fabriquer une planche test. Si le résultat est concluant (et je pense qu’il le sera), Je compte produire du donjon modulaire en série et refaire le Castle Ravenloft en MDF…

J’ai déjà préparé un premier fichier pour Castle Ravenloft qui me donne une idée précise des pièces nécessaires pour le rez de chaussée, la réalisation devrait donc être assez  rapide. Les réalisations en plâtre déjà réalisées seront quant à elles réadaptées pour d’autres sujets… à l’exception de quelques pièces difficiles à réutiliser, la plupart constituent de bons éléments standards : des tours, des salles, des escaliers en colimaçon et un temple. Le reste sera sans doute réadapté pour en faire des bâtisses.