Squad Leader en ligne : The Guards Counterattack

Samedi soir, j’ai eu l’occasion de jouer une nouvelle partie de Squad Leader en ligne sur Vassal, le logiciel permettant de jouer via internet. Les deux joueurs que j’ai récemment rencontré qui jouent à Blitzkrieg (simulation 15mm  ou 1/72 de la WW2) sont des anciens wargameurs « pions » et l’un deux, Guy, était intéressé pour rejouer à Squad Leader. Y ayant joué une bonne quinzaine d’année il y a un certain temps, c’est donc un joueur expérimenté qui n’a eu aucun mal à se replonger dans les règles. Nous avons décidé de repartir de zéro pour bien nous imprégner des règles et donc de rejouer le scénario 1. Même si je commence à bien connaître ce scénario il y a toujours des surprises et chaque joueur peut avoir des approches différentes ce qui en fait un scénario toujours très intéressant à jouer. Je n’ai pas été déçu cette fois. Avec une partie commencée vers 21h30, nous avons terminé le scénario au bout des 6 tours de jeu à 1h30 du matin, soit 4h de jeu non-stop. Guy a choisi de jouer défenseur, je me suis donc retrouvé une fois de plus avec mes chères troupes Soviet. Comme à chaque partie de Squad Leader, nous avons notre lot de bonnes et mauvaises surprises et tout peut basculer sur un jet de dés ou une mauvaise décision, ce qui fait que rien n’est jamais gagné ou perdu jusqu’à la fin… Pour une fois, j’ai remporté une belle victoire mais ce fut globalement une sacrée hécatombe avec quelques moments héroïques.
Pour notre prochaine partie, nous sauterons directement au scénario 3 sans passer par le scénario 2. En effet, le scénario 3 étant une combinaison des scénarios 1 et 2 avec l’ajout des blindés nous ne voulons pas perdre de temps à jouer le scénario 2 pour le refaire dans le scénario 3. Tant mieux j’ai assez hâte de me frotter à ce monstrueux scénario puis d’enchaîner sur les 3 scénarios germano-russes suivants de la boîte de base. Mon objectif de jouer tous les scénarios de Classic Squad Leader s’annonce plutôt sur la bonne voie.

Tour 1 : les russes commencent et ce sont les premiers feux.

Tour 1 : fin de l’action russe. Nous observons les premières victimes et déroutes…

Tour 2 : Le batiment allemand F6 rencontre ses premières difficultés face à la garde russe.

Tour 2 : à la fin du tour 2 russe les gardes russes sont passés à l’assaut et s’emparent progressivement du batiment F6. Les combats dans les autres batiments sont réduits à des échanges de tirs, mais le batiment J allemand est sévérement menacé.

Tour 2 : Les troupes allemandes du batiment F se replient et abandonnent la position.

Tour 4 Russe : Les gardes russes accentuent leur assaut en prenant des risques dans les rues. Les hommes tombent mais c’est une vraie vague humaine qui s’abat sur les allemands. Le batiment J commence à être submergé à son tour. Les unités en M9 équipées d’une mitralleuse lourde viennent en renfort à l’Ouest.

Tour 4 Allemand : les combats sont intenses à l’ouest, des gardes déroutent au Sud dans un bois et les allemands sont repliés dans un batiment en I7. Le batiment J est conquis. Des échanges de tirs incessants entre les batiments M-N russe et L7 allemand bloquent la situation dans une guerre d’usure.

Tour 5 Russe : une unité de la garde devient Berserk sur jet de dé de 12. Celle-ci va devoir attaquer et foncer dans le tas au cri de « Stalin ! ». Cette action sera héroïque et couronnée de succès… Sur les autres zones, plusieurs unités sont déroutées et hors service et le resteront, faute d’officiers… Les purges staliniennes n’ont laissé que peu d’officiers de valeur et cela se ressent sur le terrain.

Tour 5 allemand : L’unité berserk a lancé son assaut et se retrouve dans un corps à corps.

Tour 6 Russe : le corps à corps est résolu à la russe, les unités de la garde restées à l’extérieur n’hésitent pas à cribler de tirs la zone de combat de corps à corps, ce qui permet à l’unité berserk de remporter celui-ci. La position, mineure est emportée. De l’autre côté, les batiments russes sont soumis à des feux intenses qui usent les troupes. La position allemande en K7-L-7 est solidement tenue mais l’objectif russe est d’ores et déjà atteint avec deux batiments majeurs repris.

Tour 6 allemand : le batiment allemand en I7 est pris, ce qui porte à 3 batiments allemands emportés. Les russes ont abandonné 2 LMG allemandes qu’ils ont enrayé en tentant de s’en servir. Les positions allemandes continuent de subir des dommages, l’unité berserk  se sacrifie en K7 en  tuant tout le monde.

Victoire Russe ! et un cimetière bien rempli….

Publicités

Team Paris – Bali

Après un gros week-end en Normandie où j’ai pu profiter de quelques visites mémorielles sur les sites du débarquement ’44 à l’occasion du 75e anniversaire, j’ai eu la visite de Guillaume, un des potos qui jouait avec nous au Cabanon avant qu’il migre vers des cieux plus cléments à Bali. De passage cette semaine à Paris avant de repartir s’installer à Hong Kong, il  en a profité hier soir pour jouer avec moi une petite partie de Squad Leader. J’avais initié Guillaume il y a quelques semaines en ligne via l’interface VSL de VassalEngine.org et nous avons cette fois joué en face à face sur le scénario 2 de Stalingrad. Partie inachevée faute de temps suffisant mais cela nous a permis de continuer à nous familiariser avec le jeu et à Guillaume d’apprendre les règles concernant fumigènes, lance-flammes et charges explosives plus le tir des blindés (rapidement). Le hasard fait que j’ai reçu hier un nouvel arrivage de tanks Skytrex, cette fois les blindés américains plus quelques additionnels (dont 2 chars Tigre) histoire d’être en mesure de jouer tous les scénarios de la boite de base Squad Leader et sans doute plus.

Campement à Sainte Mère l’Eglise

Je vous laisse deviner à quoi j’ai pensé en voyant ça 😉

Mix du scénario 2 et 3 Squad Leader

 

 

Skytrex 1/200 Allemands vs Russes

Après une peinture rapide (sous-couche à la bombe) des couleurs les plus basiques qui soient, voici les blindés et véhicules pour Squad Leader que j’avais commandés chez Skytrex. Seule marque que j’ai pu trouver au 1/200 qui constitue l’intermédiaire entre le 1/285 ou /1/300 (échelle 6mm) et le 1/144 (10mm), elles viennent remplacer mes chars Pendraken 10mm (qui vont surement migrer sur ebay). Une couche de base, un lavis et un brossage à sec puis l’application des transferts (un peu pénibles à cette échelle) et voilà !

J’ai profité du Week-end pour imprimer et coller sur MDF les cartes 2, 3 et 4 en format hex 40mm. J’ai opté pour la version Hiver de ces cartes, relookées par le cartographe Batisse qui réalise de nombreuses cartes ASL. Je ferai une version 40mm au verso de ces planches.

Satisfait de ces figurines Skytrex, j’ai passé commande des véhicules US dans la foulée et de quelques oublis allemands / russes sur la première. Ainsi, je disposerai de tous les véhicules pour jouer la totalité des 12 scénarios de la boite de base.

Il n’y a plus qu’à jouer !

61265659_2350865215198705_7506610373840076800_n

61164011_2350867588531801_4001259286062694400_n

 

Skytrex 1/200

Je me suis enfin décidé à passer commande il y a 2-3 semaines de blindés de la marque Skytrex, à l’échelle 1/200e. J’en avais parlé ici à l’occasion de mes réflexions sur la conversion de Squad Leader en miniatures. Après avoir testé le 15 puis 10mm pour l’infanterie (soit respectivement du 1/100 et 1/144e), j’avais initialement opté pour du véhicule 10mm. Si cela convenait bien pour du plateau de jeu avec des hex de 40mm, la question du budget a fini par se poser dans le cas où je me déciderais à me doter des nombreux blindés nécessaires à Squad Leader. Or, un blindé en 10mm coûte en général autour de 2,5 GBP tandis que chez la marque Skytrex, a priori la seule à proposer du 1/200e, le prix de chaque véhicule est de 1,5 GBP.  Quand on a besoin de plusieurs dizaines de véhicules, la différence tarifaire commence à se faire ressentir…

Blindés russes : Halftrack M3, T34, SU122 et SU152.

PanzerIVF2 et F1, StugIII, Brummbar, Sdk251 et camions

J’ai donc finalement commandé une trentaine de véhicules (avec marquages décalco) permettant de couvrir tous les scénarios Russes contre Allemands de la boite de base de Squad Leader. Ma prochaine commande complétera les véhicules américains et allemands qui me manquent.

A la réception, je ne suis pas déçu de la qualité des figurines qui sont tout à fait correctes, en métal et nécessitant peu d’interventions (un peu d’ébarbage par endroits) avec quelques zones fragiles du fait  de l’échelle mais rien d’irréparable. Je mixe donc au final chars au 1/200 et squads au 1/144 (10mm). La différence d’échelle n’a pas d’incidence pour un jeu sur hexagones d’après moi (il faudrait quand même que je vois à quoi ressemble l’infanterie au 1/200e tout de même à l’occasion mais ça doit commencer à faire vraiment petit…).


Au passage une comparaison intéressante de modèles 10mm (1/144) à côté du 1/200e. Pas un écart majeur de taille au final et cela sera parfait pour jouer sur hexagone.

Pour jouer en règle Blitzkrieg par contre, le 15mm conserve tout son intérêt, du fait du jeu sur table avec décors.

T34 et StugIII Pendraken vs Skytrex

Blitzkrieg, 1er game

Vendredi soir fut l’occasion d’enfin tester Blitzkrieg, jeu de simulation 2e GM à l’échelle de la compagnie et pour figurines de n’importe quelle échelle (mais plutôt 10 / 15mm ou 1/72).  Après avoir fait la connaissance de Laurent il y a quelques semaines, qui habite dans la commune voisine de la mienne, j’ai eu l’opportunité d’enfin jouer une partie chez lui de Blitzkrieg, avec son comparse Guy venu spécialement de Seine et Marne.

M’étant procuré la règle BLITZKRIEG V3 (par chance, disponible chez Starplayer), j’ai pu constater à la première lecture des règles qu’il s’agit d’un système directement inspiré de Squad Leader et ASL (notamment pour le combat des blindés). Les règles sont suffisamment proches pour se sentir en terrain connu, même s’il existe quelques différences, et surtout, surtout, beaucoup moins de difficultés.

A mon arrivée, la table était déjà prête avec un très beau setup de village russe au 1/72. Laurent et moi nous sommes partagés le camp russe, Laurent avec des fusiliers dirigés par un commissaire politique et 3 chars T-34/76 et moi avec une compagnie d’élite, deux chars KV-1 et un canon autoporté SU-152. Face à nous, un village à l’accès miné, tenu par les allemands joués par Guy, dissimulés. Ayant droit à un support d’artillerie au début du tour, nous pilonnons le batiment principal et envoyons des obus fumigènes pour masquer notre progression. Je prends le flanc gauche et envoie mes chars KV-1 devant de façon assez agressive, ce qui permet de révéler un canon antichar et par la suite un Tiger dissimulé dans un bois. Les combats font rage par la suite, Laurent se retrouvant face à pas mal d’hommes embusqués dans une forêt qu’il aura du mal à déloger, au corps à corps. Je finis par perdre mes deux chars mais nous prenons deux des trois batiments objectifs. Nous avons été contraints d’abandonner le jeu vers 1h dans un match assez serré, faisant face à un Tiger, deux JagdPanther et 3 Halftrack.

Au final, une bonne entrée en matière sur Blitzkrieg dont la règle bénéficie d’une bonne jouabilité, sur un scénario assez classique et de très beaux décors. Les chars, au 1/72, prépeints de chez Altaya en imposent.

Vivement la prochaine partie !

60722776_295455391384902_8754758944146063360_n

60550215_1204054169754131_1396149853381197824_n

B-17 : 72nd Squadron

J’en avais parlé dans ces colonnes, c’est désormais chose faite. Après avoir découvert la possibilité de jouer à B-17 en groupe, malgré que ce soit un jeu en solitaire, j’ai décidé il y a quelques semaines de créer mon propre groupe, francophone, le 72nd Squadron, à l’instar de ceux gérés par des américains (http://509th-vbw.proboards.com). Pas évident, car B-17 Queen of the skies est un vieux jeu de 1983 et pas forcément encore très suivi ou joué par la communauté de pousseurs de pions. C’est pourtant un excellent jeu, qui a même été enrichi et remis au goût du jour sous le nom « Target for Today (Legion wargames)« . Mais j’ai tout de même réussi à recruter 5 joueurs qui sont prêts à tenter de voler les 25 missions requises avec moi, à raison d’une mission tous les 15 jours. C’est lent, mais cela laisse le temps à chaque joueur de s’organiser et trouver une heure ou deux pour faire sa partie et surtout rédiger son rapport de mission. Si les participants jouent dans un délai inférieur aux 15 jours, tant mieux, mais le délai de 15 jours vise à éviter que les joueurs se retrouvent coincés par un calendrier parfois difficile à tenir (on sait tous que les soirées et WE passent vite !).

Chaque mission est ainsi définie par une cible commune ainsi que quelques détails complémentaires tels que météo du jour, qualité de la couverture aérienne (escorte) et intensité de la DCA ennemie.

Espérons que les joueurs soient motivés et assidus. J’ai déjà reçu un rapport de mission.

Je vais tenir un tableau de suivi global statistique et rendre le jeu un peu plus vivant avec des remises de médaille pour les équipages selon leurs hauts faits.

Mission 1.jpg

 

Figurines V&V

Cela faisait un petit moment que je n’avais pas racheté de figurines. Il faut dire que j’ai un stock bien fourni avec encore pas mal de peinture à faire (c’est sans fin…) 🙂 et j’attends une livraison de véhicules Skytrexx au 1/200e pour Squad Leader…  mais des figurines pour le JDR j’étais resté sage cette année :p

Je suis néanmoins tombé récemment sur une gamme de figurines ukrainiennes qui m’a bien plu et correspondant parfaitement à des besoins et attentes concernant mon univers médiéval à la « Hârn ».

La gamme V&V Miniatures propose des figurines souvent choisies pour le jeu SAGA, donc à thématique très Dark Ages et Croisades. Mon univers MedFan de Castel Bofolmons étant très inspiré visuellement par le Moyen Age et les Normands j’ai pu trouver une quinzaine de figurines qui seront parfaites pour de futurs scénarios et illustrant quelques unes des classes prévues (notamment le Vilain).

Ces figurines sont en résine, d’une finesse et gravure vraiment exceptionnelles et vendues à un prix très compétitif de 3 EUR la figurine. Attention, livrées en kit, prévoir une bonne colle et un sous-couchage (comme souvent, la peinture n’adhère pas facilement à la résine). Le fabricant étant ukrainien, l’expédition est un peu longue (compter au moins 2 semaines) mais je ne regrette pas cet achat et je pense que cela sera un vrai plaisir à peindre.

28mm_priests_a-max-770

28mm_norman_infantry201_1-max-77028mm_crusaders5_128mm_crusaders_4_2

28mm_crusaders6_5