Castel Bofolmons – Compte Rendu de Partie 5

Session du 31 mars (avec Rey, Olivier, Thomas et  Franck) – dure, où le MD était malade avec une énooorme crève. Mais on joue quand même !

LES JEUX DE CASTEL BOFOLMONS

Après avoir démasqué dans la session précédente deux artisans qui ont souhaité régler leurs petits comptes en faisant passer l’assassinat d’un de leurs confrères pour un meurtre commis par un lycanthrope, les aventuriers peuvent enfin profiter de la foire annuelle et participer aux jeux d’adresse. Kurgan inquiète quelque peu, du fait d’une pilosité accrue depuis peu, qui le rend soupçonnable d’avoir été contaminé par le virus Lycanthrope. Dans l’immédiat le groupe décide de se mettre en quête des différents ingrédients nécessaires à la décoction médicinale supposée guérir de la lycanthropie en profitant de la présence de nombreuses échoppes sur la foire. L’herboriste Milo Osborn ne dispose pas des ingrédients nécessaires mais apporte quelques précisions sur le Wyrmwood qui est une sorte de champignon fossile que l’on trouve sur une créature des cavernes, le Myconide, aux propriétés anesthésiantes et hallucinogènes.

Les 4 aventuriers partent donc s’inscrire aux épreuves de la foire. A la guilde où se déroule l’inscription, ils assistent à un mini-esclandre de la part d’un gnome qui souhaite participer aux épreuves. Celles-ci étant normalement destinées aux natifs de Castel Bofolmons, le gnome parvient à obtenir une dérogation et le droit de participer pour ne pas gâcher la fête (l’épidémie de lycanthropie  ayant généré assez de tensions comme ça…). Puis ils croisent un groupe d’elfes de passage à Castel. La recherche des ingrédients manquants sur la foire ne donne rien, malgré l’aide de Milo Osborne.

Victor, de son côté, cherche une tenue d’apparat pour faire le beau à l’occasion des jeux. Au château, il ne trouve rien qui convienne dans ses affaires et décide d’aller piocher dans les caisses du chateau pour aller s’offrir une tenue. Une déconvenue de taille l’attend. Dans son insouciance passée, il ne s’est jamais préoccupé des finances du domaine. Il découvre avec stupeur des coffres quasi vides et surtout de nombreuses reconnaissances de dettes auprès de l’agent de change de Castel. Le château vit à crédit depuis un moment et le chatelain dissimule la situation à tous. ce qui expliquerait son air soucieux depuis de nombreux mois. Dépité, il part chez Harry Rougepourpoing le tailleur hobbit de Castel Bofolmons où il a confirmation de la situation. Ce dernier rechigne à lui fournir une tenue car le chateau a déjà des ardoises impayées auprès de lui…

Le groupe part ensuite passer les épreuves des jeux de la foire de Castel Bofolmons. Celles-ci sont au nombre de 6 et consistent à passer des épreuves basées sur les 6 caractéristiques de base. La première épreuve est la Force (épreuve de lutte et porter des tonneaux en haut d’une côte). Chacune des épreuves a été pensée pour s’approprier le système de règles de D&D5 en effectuant des jets de D20 contre un degré de difficulté ou le score d’un adversaire. Victor remporte haut la main cette épreuve.
La deuxième épreuve, la Dextérité, est mesurée sur un pas de tir à l’arc. Deux cibles sont placées à distance normale et longue (désavantage au jet). Là encore, Victor brille par son adresse et remporte l’épreuve.
La troisième épreuve, la Constitution, consiste à résister à la suffocation en allant récupérer des objets jetés dans le puits citerne. Deux incidents attirent l’attention des aventuriers. Parmi les spectateurs, les elfes aperçus plus tôt dans la journée semblent avoir une discussion animée en désignant les aventuriers, l’un particulièrement en colère, tandis que l’autre tente de le raisonner. Par ailleurs, juste avant le début de l’épreuve, le gnome semble être briefé par ses compagnons encapuchonnés, ce qui intrigue Kurgan. Tous sautent ensuite à l’eau dans le puits-citerne. Victor est de nouveau victorieux à cette épreuve, tandis que Kurgan, bien qu’infortuné, espionne le gnome et découvre que ce dernier ne cherche pas à remporter l’épreuve mais cherche quelque chose au fonds du puits. Kurgan a la chance de découvrir de quoi il s’agit : une poignée  dissimulée dans la maçonnerie, qui laisse deviner un passage secret au fonds de la citerne, dont nul n’a connaissance… Le groupe de gnomes est donc bien venu à Castel pour quelque chose d’étranger aux épreuves…
La quatrième épreuve, l’Intelligence, consiste à répondre à des énigmes.
La cinquième épreuve, la Sagesse, consiste à s’aventurer dans une caverne à flanc de colline où le sang froid des aventuriers est testé face à une (fausse) araignée géante en embuscade.
Enfin, la sixième et dernière épreuve, le Charisme, consiste à convaincre le geôlier de libérer les candidats enfermés dans une cellule. Victor parvient à le convaincre par la corruption, tandis que Cirdann et Kurgan décident tous deux de lui voler ses clés. Seul Cirdann réussit (20 naturel !) tandis que Kurgan se fait prendre (Fumble !).
Au final, au décompte des points, Victor remporte haut la main les épreuves et est sacré Champion de Castel Bofolmons, à la grande fierté de son père le Châtelain. Il remporte également la bourse de 100po.
à l’issue des jeux, ils aperçoivent le groupe d’elfes quitter la ville avec une cariole transportant le corps du malheureux Cürufinwë pour le rapatrier dans le royaume elef de Célène. A priori, il est possible que le groupe ne se soit pas fait des amis…
Décision collégiale est ensuite prise de surveiller le groupe de gnomes, mais ceci sera dans la suite des aventures…

 

Ravenloft…

Eh oui, le mot est lâché… Ravenloft. J’en ai déjà parlé dans ces colonnes depuis de nombreux mois, surtout à l’occasion de la construction du château de Ravenloft. Si ce projet n’est pas abandonné, bien que resté à l’état de « in progress », il est en cours de refonte, avec l’abandon de la construction du château en briques de plâtre moulé (Hirst Arts), bien trop contraignant. Le Château verra donc le jour en matériau plus communs, plus solides et légers.

Depuis 25 ans que nous rêvons de jouer Ravenloft dans notre groupe (nous avions fait 2-3 parties de mémoire à l’époque sans le jouer réellement), je m’attaque cette fois au gros morceau que représente la nouvelle édition 2016 parue sous le nom de Curse of Strahd pour D&D5. Cela représente une copieuse campagne du niveau 1 à 10 et constitue pour moi un sacré challenge au vu du mythe qu’elle représente pour tout le monde et je n’en doute pas, des attentes de mes joueurs…

J’ai quelques comptes-rendus de partie en retard (mon scénario setting de campagne de Castel Bofolmons étant terminé après 7 sessions de jeu), mais j’ai réussi à lier Curse of Strahd à ce dernier. Les personnages joués sont donc ceux qui ont commencé un peu à bourlinguer dans mon bourg fortifié. Ils sont désormais de niveau 1 à 3, ce qui représente un bon niveau pour arriver dans le monde de Ravenloft.

Un premier groupe de joueurs a donc rejoint Barovia à la faveur d’un brouillard épais et maléfique et commencé le scénario d’introduction… Je reviendrai dessus dans les prochains posts.

strahd

 

RPG Box

J’ai finalement reçu les éléments en laiton commandés sur Etsy qui m’ont permis de terminer ma RPG box. Celle-ci accueillera donc dés, figurine, carte de jeu et carnet contenant mes minis feuilles de personnage.

box1

rpgbox2