Ya quelqu’un ?

« Oui… qui ose m’invoquer ? » répondit une voix gutturale du fonds de l’abîme…

Pas de post sur le blog depuis avril… c’est ce qui s’appelle une grosse pause… En fait, du côté de la table de jeu, c’est le calme plat depuis mi-avril car aucune partie n’a été jouée depuis. L’enchainement de nombreux ponts sur le mois de mai a été fatal à la belle dynamique de jeu que nous avions entamé, chacun ayant souvent des longs week-ends programmés et empêchant de maintenir les sessions de jeu. Le mois de juin ne fut guère mieux. En tant que MD, grosse baisse d’énergie du fait de l’enchainement de semaines chargées et épuisantes psychologiquement du côté professionnel. de timides tentatives de programmation de sessions n’ont pas été couronnées de succès, les joueurs ne répondant pas à l’appel sur le mois de juin. En un sens, c’est pas plus mal car je pressens que les sessions auraient été peu passionnantes (car pas préparées du tout).
Je pars demain en vacances en Toscane pour 2 semaines, au même endroit qu’il y a 2 ans. L’occasion de faire un mini-bilan : c’est l’été 2012 que je découvrais l’application online Roll20.net qui m’a permis de relancer les parties. 2 ans plus tard, 19 sessions de jeu ont été jouées avec 10 joueurs différents. J’ai dépensé sans compter pour constituer une belle collection dédiée au jeu Donjons & Dragons : des dizaines d’ouvrages et figurines achetés sur leboncoin, priceminister et ebay. L’achat de moules, la fabrication de décors, la construction et décoration d’un local de jeu, la peinture de dizaines de figurines, la tenue d’un journal de campagne sur obsidianportal… J’ai renoué avec des vieux potes perdus de vue, connu de nouveaux. Je suis fier du parcours accompli en 2 ans.

Malheureusement, les mois de mai/juin m’ont fait prendre conscience du point faible, à savoir la solidité du groupe de joueurs, qui est la base de tout, l’essentiel. L’équilibre du groupe me parait assez fragile, avec des joueurs aux attentes et motivations très variables. à part pour 1 ou 2 joueurs, je sens bien que la passion n’anime pas le groupe et que nos parties ne sont souvent qu’un bon moment, comme un film de ciné ou un apéro entre potes… C’est bien mais c’est insuffisant (par rapport à mes attentes). J’aimerais insuffler une dimension plus épique au jeu, en donnant envie aux joueurs de bloquer leurs vendredis soirs, d’être demandeurs et frustrés si l’on ne joue pas… C’est un point que je dois améliorer, sans doute en revoyant les personnages avec les joueurs, afin de les rendre plus motivants et passionnants à jouer. Sur les conseils d’un de mes joueurs, la solution pourrait effectivement consister à étoffer le background des personnages et élaborer une intrigue qui tourne davantage autour de ces derniers, plutôt que d’avoir les personnages qui s’adaptent à l’intrigue du scénario. Prendre plaisir à jouer un personnage nécessite de disposer d’éléments personnels permettant de l’incarner. Et cela demande un peu de travail pour le MD et le joueur.

Mais 2 ans après, le bilan a un petit arrière goût d’amertume car je ne sens pas une grande ferveur dans le groupe. Façons de jouer différentes, groupe de joueurs probablement pas assez uni (ce n’est plus la bande d’amis du collège/lycée), motivations de jeu déséquilibrées (certains joueurs passionnés, d’autres moins), campagne jouée probablement pas assez construite et avec des scénarios trop « bac à sable » qui auraient mérité une meilleure construction dans l’intrigue, un cadre de campagne encore mal défini avec des personnages encore peu attachants…

Je vais relancer la « machine », j’espère, en septembre en tâchant de terminer cette mini-campagne composée de 3 modules historiques : le B1 (A la recherche de l’inconnu), le B2 (Le chateau fort aux confins du pays) et le B5 (l’horreur sur la colline). Les modules vont être un peu allégés pour éviter de passer encore un an sur un module et permettre aux personnages de passer de niveau et évoluer… (il serait temps !) mais il faut en finir avec cette première étape qui servait à se remettre le pied à l’étrier. des campagnes bien plus intéressantes à jouer nous attendent.

Ensuite, je ferai probablement une pause. Je compte participer en tant que joueur à des campagnes menées par d’autres MD (sur d’autres jeux). Cela me permettra d’avoir plus d’inspiration pour rebâtir une nouvelle campagne. Celle-ci sera probablement migrée sous les nouvelles règles D&D qui sortent entre cet été et cet hiver, la D&D5. La lecture du teaser publié gratuitement sur le site de Wizards of the Coast me donne à penser que cette nouvelle mouture pourrait marier deux notions essentielles : une saveur oldschool (le respect du D&D original) et une jouabilité accrue grâce à l’intégration de règles plus modernes et surtout plus simples.

Livraison du nouveau Player’s Handbook prévu début septembre. Après le Oldschool revival, j’espère faire un revival tout court.

Rendez-vous à la rentrée pour sans doute de nouvelles rubriques figurines, décors et impressions sur la nouvelle édition D&D.