La fiiiièèèèèvre de Macao

Après le petit scénario d’introduction dans le bayou de l’Alabama, nous avons commencé depuis 2 sessions ma campagne personnelle intitulée « La Fièvre de Macao ».
Nous sommes en 1937 et nous jouons en groupe réduit de 3 joueurs afin d’avoir une immersion complète dédiée au Roleplay.

Petit interlude musical :


Mes 3 joueurs jouent les personnages hauts en couleurs décrits dans le menu « Aventuriers » ci dessus, à savoir Franck qui joue un japonais, fils d’armateur et ancien militaire déserteur qui tente de rejoindre les Etats-Unis, Olivier qui joue Joseph M’Bwasse, un capitaine de marine marchande trafiquant et contrebandier, et Pierre qui joue Hildred Johanssen, un norvégien américain d’adoption, acteur d’Hollywood et travaillant pour le gouvernement américain.

à cette occasion je me suis amusé à réaliser un petit film d’introduction pour les mettre dans le bain…

Les 3 personnages ont eu droit à une petite introduction personnalisée individuelle lors de la première session de jeu qui les conduit tous au coeur de l’aventure dans la mythique perle de l’Orient : Macao, la capitale du jeu et des plaisirs de l’extrême orient. Nous sommes début Novembre 1937 et les personnages arrivent dans une colonie portugaise mêlant cultures lusitanienne et chinoises.

Dès leur arrivée, ils prennent leurs quartiers dans le plus bel hotel de la ville, le Bela Vista et sont conviés à une réception de l’Ambassadeur (en tout cas Hildred et Hirohito, Joseph parvenant à s’incruster grâce à l’appui de son nouvel ami japonais). Cette réception est l’occasion d’annoncer deux événéments importants durant la semaine : la compétition internationale de courses de chiens lévriers au cynodrome de yat Yueh (le seul d’Asie !) pour laquelle le joueur japonais est venu et une vente aux enchères d’objets occultes.
Les événements marquants lors de ces deux sessions de jeu sont les suivantes :

Hildred a fait le voyage depuis San Francisco pour effectuer un tournage de cinéma et a reçu un courrier au moment de son départ de son vieil ami, le célèbre occultiste Aleister Crowley, le missionnant pour enchérir pour lui et acquérir un de ses ouvrages lors de la vente aux enchères. Le voyage d’une semaine en avion, à bord de l’hydravion « China Clipper » se déroule de façon très agréable mais avec un incident notable : Hildred est réveillé en pleine nuit par une crise de manque (il est toxicomane) et aperçoit un étrange globe lumineux aux couleurs changeantes qui suit l’avion dans un angle mort, puis pénètre dans l’avion et traverse même Hildred qui est profondément choqué. L’incident ne laisse aucun témoin et le manager d’Hildred parvient à camoufler l’événement en crise d’angoisse. à son arrivée à Macao, un télégramme l’attend le missionnant de façon codé à rencontrer un contact américain sur place pour récupérer un rapport secret.

560x642xMartin-M-130-Pan-American-Airways-China-Clipper-at-Macau-1937.jpg.pagespeed.ic.Rwvm-60Nhs

Joseph M’Bwasse a transité depuis l’Afrique Orientale jusqu’au Japon pour livrer une cargaison d’ivoire de contrebande pour une guilde de sculpteurs. La livraison se fait auprès de yakuzas en catimini sur les quais dans un contexte tendu : le Japon est en guerre ouverte avec la Chine depuis l’été. Il embarque un passager japonais, Junichi, négociant en soie, qui souhaite rallier Macao pour affaires et afin de participer à une course de chiens. Joseph n’a pas de raison particulière de se rendre à Macao mais c’est un point de chute intéressant pour un contrebandier… Il y aura forcément du business à faire sur place…

Hirohito commence l’aventure en Chine…Il est en mission pour l’empire et doit s’assurer de la récupération de tous objets de valeurs lors des conquêtes et pillages japonais en Chine. Confronté aux combats et aux exactions japonaises, il assiste à l’assassinat de toute une classe d’enfants chinois, cachés dans une cave et gazés par une unité de soldats japonais dirigée par son jeune frère, visiblement doté d’étranges pouvoirs psychiques. Il se réveille en sueur à bord d’un cargo qui le dépose lui et ses chiens de course à Macao, sa destination temporaire, pour participer à une course prétexte à son départ du Japon. Il ne tarde pas à découvrir la présence de Junichi, son rival de toujours sur les champs de course, et sympathise avec Joseph alors qu’ils fouillent d’un commun accord sa cabine. Son adversaire semble réglo mais semble prêt à tout pour tenter enfin de remporter une victoire.

Les 3 personnages découvrent un Macao grouillant d’étrangers dans un contexte international particulièrement tendu. D’abord à l’hôtel Bela Vista puis à la réception de l’Ambassadeur. Plus d’une trentaine de personnages constituent la galerie de la soirée avec une délégation de l’allemagne nazie conséquente. La réception de l’Ambassadeur sert à annoncer les réjouissances de la semaine : la course de chiens et la vente aux enchères. Celle-ci est organisée conjointement par le gouverneur et la mission jésuite locale, mandatée pour l’occasion du fait du sujet occulte de celle-ci. En effet, près d’une vingtaine d’objets sont entrés en possession du gouvernement suite au décès dans un incendie d’un collectionneur ne laissant aucun héritier. Collection bien encombrante s’il en est… Les pères jésuites en profitent d’ailleurs pour vendre un autre objet fort encombrant en leur possession : une tête momifiée ! Le produit de cette vente sera utilisée à des fins charitables à Macao : dispensaire, éducation des populations défavorisées. L’occultisme est un sujet à la mode dans les années 30 et ce ne devrait pas être difficile de vendre tous ces objets. D’ailleurs, de nombreux collectionneurs se sont déplacés de partout, dont une importante délégation nazie qui manifeste un intérêt prononcé pour de nombreuses pièces !
hotel-bv-1950s-luis-diasHotel Bela Vista au Centre
A suivre…

Publicités

Achat du jour

Voilà chose faite… Curse of Strahd entre dans la collection 😀
Quelques appréhensions à l’ouverture mais je suis rassuré : le Castle Ravenloft n’a souffert aucun ravalement et est resté dans son jus de 1981… Le floorplan est identique. Autant dire que ça va me remotiver à bosser sur la construction du château à l’échelle 28mm, chantier resté en plan depuis déjà quelques mois… Cerise sur le (ch)gâteau, c’est une campagne niveau 1-10, donc nous pourrons jouer le scénario avec de nouveaux personnages dédiés. Bon, va falloir ressortir les moules Hirst Arts et le plâtre… ^^

strahd

Au Coeur des Ténèbres

Deux courtes sessions de jeu avec un petit comité de joueurs fidèles ont été jouées dernièrement afin de lancer ma campagne « Pulp » et tester mon système de règles maison. Franck et Olivier ont fait les cobayes pour ce court scénario prévu pour être joué en one-shot. La première session ne s’avèrera pas suffisante pour terminer le scénario et une heure supplémentaire environ sera nécessaire 15 jours plus tard pour terminer le scénario et atteindre le climax de l’aventure.

Comme expliqué dans l’un des posts précédents, J’ai opté pour un court scénario d’introduction basé sur deux personnages pré-tirés, initialement conçus pour être des PNJs dans la campagne, à savoir deux des marins de l’équipage de Joseph M’bwasse, capitaine de cargo de la marine marchande et contrebandier à ses heures, joué par Olivier dans la future campagne. ce choix est fait pour plusieurs raisons : le fait de choisir des PNJs en personnages est simple puisque je n’ai qu’à piocher dans la base de PNJs prêts pour la campagne, l’équipage du cargo étant composé d’une dizaine  de marins, cela permet de rendre les futurs PNJ moins anonymes et de commencer à créer une attache affective avec ces derniers pour les joueurs (au moins deux d’entre eux du moins). Enfin, cela me permet de faire une mini-introduction du personnage de Joseph en fin de scénario, étoffant un peu plus son background en lui donnant un premier passé historique connu des joueurs (en plus de celui rédigé par Olivier pour son personnage).

Les deux joueurs, Olivier et Franck, ont donc découvert leurs personnages, dotés d’un mini background succinct. Olivier se voit remettre un marin américain d’origine irlandaise, bagarreur agile du couteau et en fuite depuis Boston suite à une rixe qui a mal tourné. Franck se voit confier le futur mécano du cargo, Alphonse Bonaventure, un géant noir issu des champs de coton de Louisiane et qui a fui sa condition pour devenir marin-pêcheur.

Les deux personnages se retrouvent employés en 1930 à bord d’un crevetier entre la Floride et l’Alabama, travaillant pour un capitaine pêcheur de crevettes. Le modeste équipage se retrouve rapidement pris dans une tempête tropicale et se voient contraints de trouver refuge dans un port de pêche d’Alabama, Bayou-la-Batre, suite à une avarie matérielle moteur. C’est parti pour une petite ambiance Bubba Gump autour de la table ^^  (le chapitre « crevettes » du film Forrest Gump se déroule à Bayou-la-Batre, pour la petite histoire). Franck prend très à coeur son rôle de géant noir et s’investit à fonds dans son roleplay en prenant un bel accent africain tout au long de la partie, ce qui nous a valu quelques moments de fou rire d’anthologie…
Nous avions laissé nos deux aventuriers aux prises avec le Ku Klux Klan après une session de jeu assez « molle » faute d’objectifs suffisamment clairs pour les personnages. Ce mini-scénario, très linéaire et directif avait pour objectif de tester les règles et d’introduire des futurs PNJs en les liant à l’un des personnages. Par conséquent, les joueurs ont plus subi qu’autre chose cette aventure… Assommés et capturés par le KuKluxKlan à la fin de la première session alors qu’ils viennent de découvrir une crucifixion enflammée dans le bayou, ils se réveillent enfermés dans des cellules souterraines. Alphonse est enfermé avec une poignées de pauvres noirs dans un état lamentable tandis que Finnegan est enfermé seul dans une autre cellule. Pas moyen de s’échapper. Après quelques tentatives, ils entendent leurs tortionnaires arriver et assistent à un défilé du KuKluxKlan en grande tenue dans la cave souterraine, amenant des marins-pêcheurs qui avaient disparus. Ils sont tous sortis de leurs cellules et amenés sur le dallage de la grande pièce qui s’avère être un échiquier géant. Commence alors une partie meurtrière d’échecs  entre deux chefs du KKK où les prisonniers et les joueurs sont des pions humains et où les déplacements donnent lieu à un combat mortel… Toute résistance permet de constater que les joueurs sont dotés de pouvoirs psychiques… Malgré une belle résistance et des tentatives de combat des joueurs, ils ne peuvent résister et s’échapper… Au lieu de ça, seuls survivants (l’irlandais est blessé d’une balle) ils sont libérés et relachés dans le bayou… Quelques minutes avant une chasse à l’homme. Ils parviennent à rejoindre la rivière in extremis et à être recueillis à bord d’une embarcation de passage d’un contrebandier d’alcool qui descendait le  fleuve : Joseph M’Bwasse, le futur personnage d’Olivier.

Au passage, ce scénario a été en partie inspiré par le roman L’échiquier du Mal de Dan Simmons.

12814448_10153927397558851_2659032638306982206_n

12814530_10153927397818851_8149011100540969339_nConclusion  :

Cette partie aura été mi-figue mi-raisin. Nous avons eu plaisir jouer dans le bayou sous la menace du KKK, avec un excellent roleplay. Mais les joueurs ont manqué d’objectifs clairs et en tant que MD j’ai fait deux erreurs majeures dans le scénario qui auraient pu débloquer certaines situations ou permettre une meilleure mise en situation. J’ai pris note de ces erreurs et j’espère que je pourrai inclure ce mini-scénario dans ma future publication. Mon système maison tourne bien malgré quelques réglages nécessaires. Mais le combat manque un peu de fluidité et je pense désormais laisser tomber mon système au profit du système FATE récemment acquis et lu.