Campagne « The Hunters » 2nd semestre 1940

RAPPORT DE MISSION U-52 – ATLANTIC, OCT 1940

Le U-52 reprend la mer enfin, après 4 mois de réparations. Nous rejoignons la zone Atlantique sans encombres et recevons un message radio signalant l’engagement du convoi HX79 dans le premier quadrant. Nous nous joignons à la meute et attaquons de jour, submergé, à moyenne portée tandis que l’escorte est occupée à pourchasser un camarade. Nous avisons 4 cargos :
Axel Johnson (4920t)
Uganda (4970t)
Campus (3670t)
Bilderdijk (6860t)

Nous visons chaque cargo avec une torpille. L’Uganda et le Campus sont touchés et légèrement endommagés. L’escorte ne nous détecte et engagons la poursuite de l’Uganda qui reste escorté. 2 torpilles sont tirées et le coulent mais l’escorte parvient à nous détecter. Nous subissons 4 passages de grenadage éprouvants : 2 dommages de coque, 2 inondations stoppées par un équipage efficace, les 2 moteurs électriques, le périscope, la porte des torpilles avant, un dommage mineur (1 cadre photo de l’équipage brisé et décoloré par l’eau salée et le pain moisi par l’eau de mer qui a partiellement inondé la cuisine). Plus grave, un homme d’équipage meurt électrocuté lors des dégâts sur le moteur électrique, et notre Ingénieur Kurt Manheim est légèrement blessé. Une fois sortis de la zone de grenadage, notre ingénieur parvient à diriger brillamment les réparations. Seule la porte torpilles avant reste désespérément bloquée, sans doute par une déformation de coque extérieure au vaisseau et donc inaccessible.

Le deuxième quadrant est calme et la recherche est infructueuse. La zone est mise à profit pour les diverses réparations.
Le 3e quadrant nous permet de retrouver des élements du convoi HX 79. Nous attaquons dans les mêmes conditions que dans le 1er quadrant. Nous repérons 4 cargos lourds :
Athelmonarch (9000t)
Marathon (7930t)
Induna (5090t)
La Estancia (5190t)
Nous jouons de malchance et nos 4 torpilles G7a et G7e ratent ou font long feu. Nous sommes repérés par l’escorte mais qui s’avère assez ineffective : 1 dommage de coque et au moteur diesel 2 qui sera ensuite réparé. Nous tentons la poursuite mais le convoi nous sème. De toutes façons, il ne nous reste que 2 torpilles aptes. Le 4e quadrant est vide et nous ne parvenons pas à raccrocher le convoi. Nous faisons route vers Saint Nazaire, notre nouveau port d’attache. Dans le Golfe de Gascogne, un Lancaster ennemi nous repère et parvient à blesser gravement notre ingénieur LI Kurt Manheim dans la tourelle. Une explosion endommage de nouveau la porte avant des torpilles. Notre canonnier parvient néanmoins à descendre le Lancaster après son passage au canon de 20mm ! Nous entrons dans le nouveau port français de Saint Nazaire et avons hâte de découvrir les petites françaises. Cette perspective a sans aucun doute permis à notre ingénieur 2 fois blessé au cours de cette mission de s’accrocher et de revenir vivant. Je le recommande vivement à l’Amirauté pour son courage, sa dévotion face à l’ennemi ayant permis plusieurs réparations qui ont sauvé notre vaisseau.
Navire coulé : Uganda (4970 t)
Navire endommagé : Campus (3670t)
Avion détruit : 1 Lancaster
Bilan humain : 1 homme d’équipage KIA, Ingénieur LI Experte LW+SW
Rapport avaries : 2 coques, Porte arrière Torpilles inopérable.

Le navire reste 2 mois à quai pour Refit et nous reprendrons la mer pour la campagne en 1941.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.