“The Hunters” campagne VIIB Herbert Schultze Part 3, Fin

Le « Das Kat » repart pour ses deux dernières patrouilles, qui seront effectuées dans l’Atlantique.

Patrouille 7 : Novembre 1940, Atlantic

La traversée des zones de transit se fait sans incident. Nous arrivons dans l’Atlantique…

Zone 1 : Atlantic
Nous ne tardons pas à repérer un convoi. Nous approchons de nuit submergés et identifions 4 navires au périscope :
Empire Tide (Large Freighter) 7500t
Fairport (LF) 6200t
Empire Barracuda (Small F) 5000t
Casanare (Tanker) 5400t
Je décide de tirer une torpille sur chaque batîment. Seules deux touchent mais une est foireuse. L’Empire Barracuda encaisse 1 Hit, insuffisant pour le couler. Evidemment, nous sommes repérés et un destroyer ne tarde pas à nous surplomber et à nous lacher ses charges explosives sous-marines… La tension monte.
Nous encaissons 2 Hits, sur la coque et le canon de pont. Heureusement, le destroyer nous perd ensuite.
Nous attendons l’occasion de refaire surface et tentons de réparer ensuite le canon, sans succès. Aucune attaque de canon en surface ne sera possible pour cette patrouille.
Nous entamons la poursuite du navire touché mais le destroyer continue de l’escorter, s’attendant sans doute à ce que nous tentions de l’achever. C’est le cas. Nous retentons une attaque de nuit avec 2 torpilles, qui touchent mais une est foireuse de nouveau. Heureusement, l’autre occasionne 2 dégats, ce qui coule l’Empire Barracuda. Nous parvenons à nous enfuir sans être détectés.

Zones 2, 3, 4 et Transit 
Nous jouons de malchance et cramons tout notre carburant à errer dans l’Atlantique sans rien croiser ni recevoir d’ordre de mission. Las, nous rentrons à bon port avec la maigre consolation d’un Cargo torpillé pour 5000t.

PATROUILLE 8 : Janvier 1941, Atlantic

Nous cumulons les malchances et commençons mal la nouvelle année : nous traversons les deux zones de transit puis les deux premières zones de patrouille sans rien croiser en mer. Ce n’est que dans le 3e cadran que nous tombons enfin sur un convoi. Nous bénéficions de la nuit pour l’attaque et identifions les navires suivants :
William C Bryant (Large F) 7200t
Dayrose (Small F) 4100t
Languedoc (Tanker) 9500t
John C Peterson (Tanker) 6100t
Je décide de torpiller les deux navires les plus lourds, le Bryant et le Languedoc, avec 2 torpilles chacun. Toutes touchent leurs cibles, mais trois n’explosent pas. Seule la première endommage le Bryant pour 1 dégat. Insuffisant. Le destroyer ne parvient pas à nous détecter.
Nous entamons la poursuite du Bryant qui reste escorté par un destroyer. Nous sommes désormais le jour et n’attendons pas la nuit pour attaquer. Nous envoyons une bordée de 4 torpilles pour achever le blessé. Je me demande si c’est du gaspillage mais le suivi des torpilles me donne raison : 3 ratent et une seule touche ! l’explosion est légère (1 dégat) et le cargo prend l’eau mais ne coule toujours pas !
Evidemment, le destroyer nous prend en chasse et nous subissons deux bordées de charges explosives. Avec 4 hits au total, nous avons un membre d’équipage légèrement blessé, les batteries, le moteur diesel 1 et la porte des torpilles avant endommagés.
Nous parvenons à semer le destroyer et tentons quelques réparations. Malheureusement les batteries et les portes avant des torpilles sont HS.
Passablement irrité par la situation, je ne compte pas laisser échapper ma proie après ces difficultés et je continue la poursuite. Je tente une nouvelle approche de nuit et tente mon va tout avec une torpille arrière. Cette fois c’est la bonne. Elle touche et occasionne la dernière voie d’eau (1 dégat seulement) au coriace William C Bryant qui sombre enfin… Nous parvenons à nous enfuir sans être détectés cette fois…

Zone 4 : Atlantic
Nous repérons un dernier convoi. C’est une belle cible qui s’offre à nous et je maudis la mauvaise fortune qui nous accable. Les 4 torpilles électriques restantes ne pourront être utilisées. Nous avons pourtant une cible de choix :
Italia (Tanker) 10000t
Uganda (Small F) 5000t
Dalcroy (Small F) 4600t
Siamese Prince (LF) 8500t
Nous tirons notre ultime torpille arrière, une G7e électrique qui nous permet un baroud d’honneur sur Siamese Prince qui est coulé avec 3 dégats, au nez et à la barbe de son escorte qui n’a pas le temps de nous repérer.

Nous rentrons ensuite au port de Kiel, avec 15700t additionnels au tableau de chasse.

Cette campagne est un succès. Nous avons coulé 12 navires  :

  1. Tadjandoen (Large Freighter) 8200t
  2. Casquel (SF) 4800t
  3. Den Haag (Tanker) 9000t
  4. Port Hardy (LF) 8900t
  5. Antonico (SF)1200t
  6. Salinas 9000t
  7. WC Teagle de 9600t
  8. Chastine Maersk, 5200t
  9. Ashantian, 4900t
  10. Empire Barracuda (Small F) 5000t
  11. William C Bryant (Large F) 7200t
  12. Siamese Prince (LF) 8500t
    TOTAL : 81,500 tonnes

En conclusion, un jeu assez sympa dans la lignée d’un B17 Queen of the Skies avec tout de même un peu plus de décisions à prendre. La campagne jouée a été assez calme et je n’ai pas eu à pousser le U-48 dans ses retranchements, comme attaquer à courte portée de manière agressive, partir en plongée profonde pour fuir les charges explosives ou faire face à des attaques aériennes ou croiser du Capital Ship. Cela donne assez envie de continuer les campagnes avec les différents capitaines proposés dans le jeu et ainsi tester d’autres modèles de sous-marins.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.