Enquête à Castel Bofolmons, Partie 2

Deuxième session de D&D5 avec le nouveau groupe. Composé de 7 joueurs, la session n’a malheureusement pu être jouée qu’avec 4 joueurs, 2 étant empêchés par la grève SNCF et 1 par un concert de Sting 🙂  Sont donc présents à cette session, Seb (Victor), JS (Uther) , Aly (Samuel) et Ced (Athelstan).

Pour rappel, Le mardi matin, les aventuriers sont confrontés à une macabre découverte à l’angle de la rue de la main gauche et de la rue du vieux chêne. Jack Sherryoak, le tonnelier du bourg, a été retrouvé à l’aube baignant dans son sang, la gorge déchiquetée avec violence. Le corps est évacué rapidement et la place nettoyée mais l’information va vite se répandre dans le bourg. Victor, Uther, Athelstan et Samuel se rendent dans le quartier dit du “dédale” pour enquêter.
Intrigués par le meurtre, ils se renseignent sur les raisons de la présence du tonnelier de bon matin dans les rues mais de par sa profession et l’arrivée de la foire, cela n’a rien d’invraisemblable. La première suspicion se porte sur Flynn, supposé enfermé en cellule depuis la nuit dernière… Se serait-il échappé ? Mais après vérification dans les geôles, celui-ci est bien derrière les barreaux et le geôlier ne l’a pas quitté des yeux. Ce dernier s’est effectivement métamorphosé pendant la nuit mais n’a pu s’échapper, étant solidement attaché. Ils décident de l’interroger et apprennent qu’il a été blessé par un énorme sanglier lors d’une chasse. Flynn le trappeur a tué le sanglier et l’a ramené à Castel lors de sa dernière livraison de peaux auprès de Cirdann le tanneur. Il a été dégusté en ragout à l’auberge du Frison Repu. Mais Flynn se souvient avoir été malade après, malgré les talents de cuisiniers des hobbits de l’auberge. Intrigués ils décident d’en savoir davantage et lui posent pas mal de questions : Flynn n’a pas de relations particulières avec le tonnelier et ne s’est pas rendu chez la sorcière du bois-joli, avec qui il entretient des relations de voisinage. Cette dernière lui procure des onguents de soins quand il se blesse. Elle vit dans une cabane à flanc de rocher et de grotte. L’affliction de Flynn est restée dissimulée à la connaissance de Flynn qui est maintenu en cellule pour sa sécurité.
Les personnages décident de mener l’enquête en commençant par les hobbits de l’auberge. Interrogé sur le repas autour du ragout de sanglier, Perrin Proudfout prend très mal que sa cuisine soit remise en cause et estime que Flynn s’est rendu malade par un autre biais. Les participants à ce repas étaient Flynn, les 2 hobbits, le luthier, un frère du monastère voisin et Cirdann le tanneur. Uther s’étonne du caractère sanguin du hobbit mais sa perspicacité lui indique qu’il semble bien plus tendu que d’habitude. Certes, la foire approche mais il semble facilement s’énerver à ses yeux…
La suite de l’enquête les oriente vers soit le dédale, soit le luthier. Ils décident de commencer par le Dédale, où vivait et travaillait le tonnelier.
Le tonnelier était célibataire et n’avait que deux jeunes apprentis. ils n’apprennent pas grand chose d’intéressant sur son compte, en dehors du fait que c’est l’inventeur du système d’irrigation du chateau.
Ils se rendent ensuite chez le charretier, destination du tonnelier en livraison le matin même. Celui-ci semble innocent du crime.
Ils décident d’aller rendre visite au luthier, Cürüfinwë, qui se trouve être le seul elfe du Bourg. Ils apprennent qu’en plus d’être luthier, il réalise également de l’orfèvrerie et des flèches de chasse. Interrogé au sujet du repas autour du sanglier, celui-ci n’a rien de spécial à mentionner, en dehors d’une digestion un peu lourde, mais étant végétarien, il a pris sur lui pour faire plaisir à ses amis. à ce stade ils n’apprennent pas grand chose mais Uther est intéressé pour lui acheter un instrument.
Décision est ensuite prise d’aller rendre visite à la sorcière, réputée inoffensive mais plutôt connue pour ses compétences d’avorteuse dans le bourg… Malheureusement, bien qu’ils suivent les indications du trappeur, ils se perdent et ne parviennent pas à trouver sa demeure. Ils perdent ainsi plusieurs heures et rentrent brocouille au château.
Ils vont ensuite dans le port pour rendre visite aux filles du bordel de la Taverne du Manchot. Ils vont interroger les filles mais n’apprennent pas grand chose en dehors du fait que Valériane aurait bien besoin des services de faiseuse d’ange de la sorcière…
De retour dans le Bourg, Samuel explique alors avoir déjà vu une ombre ou une silhouette massive dans les égoûts de la ville.
Après cette journée d’enquête peu fructueuse, mais ayant permis d’éliminer un certain nombre de pistes, Ils décident de mettre en place une patrouille renforcée pour la nuit qui approche. Uther décide de son côté de rendre visite à Thyrian le Bel, le gnome ménestrel du Bourg afin de l’interroger sur les contes et histoires qu’il connaitrait concernant les loups-garous. Ce dernier lui confirme que d’après les récits qu’il connait, les loups garous sont des créatures de la nuit, de la pleine lune et sensibles voire vulnérables à l’argent. Nous sommes effectivement en pleine période de lune ascendante.
Athelstan quant à lui rend visite au père Marius. Ce dernier, qui a traité le corps, confirme que celui-ci a été assassiné par surprise, par derrière et égorgée par une créature d’assez grande taille dotée de dents et de griffes. Le trappeur n’ayant pas quitté la cellule, un autre animal sauvage ou loup-garou rôde donc dans le bourg. Le père Marius remet alors un missel de prières qui lui permettra d’implorer l’aide de Chauntéa à présent. Il mandate Athelstan pour se rendre au Monastère près le Père Cadfaël afin de consulter son avis ou d’effectuer des recherches dans la bibliothèque afin de trouver un éventuel remède.
Samuel interroge sa bande et l’un d’eux affirme avoir vu une silhouette mi-humaine, mi-animale, très tôt, humant l’air ambiant. C’était avant le meurtre… Il se rend plus tard à la taverne et rend visite à un de ses habitués, Rupert le Noir à qui il demande de lui apprendre quelques trucs pour progresser dans ses petits larcins. Celui-ci amusé, lui confie un set d’outils de voleur et lui promet de lui enseigner quelques techniques.
Victor va quant à lui finir la journée pour s’entrainer auprès du Maître d’armes. Discutant de son avenir, il décide d’embrasser la voie du Paladinat et de servir TORM, la Main de la Justice. Il prévient ensuite son père de l’avancée de l’enquête (suspects innocentés) et des prochaines étapes : retourner voir la sorcière, aller au monastère et enfin fouiller les égoûts. Pour cela, des armes spéciales sont souhaitées et il faut des armes argentées. Il demande alors des moyens financiers pour s’en procurer. Il découvre alors avec stupeur que la seigneurie a ses coffres dans le rouge et que son père est endetté. Il parvient néanmoins à obtenir 200po pour faire fabriquer des armes.
Le soir, ayant été guidés par la piste des égoûts par les mômes de Samuel, ils décident de faire appel à la garde du château pour bloquer toutes les bouches d’égoûts de la ville sauf une, située sur la place du marché. Ils réquisitionnement plusieurs filets sur le port et tendent un piège pour capturer toute créature qui sortirait de l’égoût pendant la nuit et se positionnent de garde pendant la nuit. Exténués, ils montent la garde et attendent de longues heures que quelque chose se passe. Le plan semble fonctionner puisque plusieurs bouches d’égoût tentent d’être soulevées jusque celle qui est piégée. La plaque est alors déplacée doucement puis un gros rat en sort. Il s’enfuit dans les ruelles. Malheureusement pour les groupe, rien d’autre ne sort…
Au petit matin, après cet échec, c’est avec un immense dépit qu’ils entendent le tocsin sonner, annonçant une nouvelle victime, Mary Argyle la potière. Là encore, un des mômes de Samuel a vu la silhouette dans les rues, courbée, et humant l’air.
Ils rendent visite au forgeron en vue de mieux se préparer : ils parviennent à négocier la fabrication d’une arme argentée pour 50po. L’elfe Cürüfinwë quant à lui fait cadeau à Victor d’une dague à la lame argentée et de 10 flèches de chasse à la pointe argentée qu’il a en sa possession pour contribuer à l’effort de guerre. Commande est donc faite d’une rapière auprès du forgeron.
Les quatre personnages finissent la séance en ayant désormais un mentor pour les former à leur classe de personnage et passent ainsi niveau 1.
Fin de session.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.