Kickstarter le retour !

Je participe de moins en moins aux Kickstarters car plus le temps passe plus je me rends compte que les projets ne sont plus que bien souvent des préventes ne proposant pas toujours de véritable offre promotionnelle qui vale les 6/12 ou plus mois d’attente, avec des paliers gadgets inutiles. Sans parler des Kickstarters plantés en chemin par leur créateur (il y en a quelques uns, j’en ai un en catalogue qui m’a allégé de 45 USD dont je ne verrai plus la couleur). J’ai donc globalement pris mes distances et j’attends juste désormais la livraison du Donjon Modulaire proposé par Architects of Destruction.

Ce KS m’a suffisamment inspiré confiance et de ce que je vois des updates, c’est du sérieux avec un véritable process industriel de production derrière qui fait penser à Dwarvenforge.
Un autre acteur, Printable Scenery, auteur de plusieurs Kickstarters a récemment proposé une offre plutôt sympa. Je l’avais d’abord ignorée car il s’agit de modèles 3D. Tout le contenu est à imprimer soi-même et comme je n’avais pas d’imprimante… Mais maintenant que j’en ai une… j’ai pledgé in-extremis la partie Clorehaven pour faire du bâtiment citadin médiéval. à 52 EUR je ne prends pas un gros risque et les modèles sont vraiment très chouettes. Et surtout, ils utilisent la même technologie DragonLock permettant de les assembler ensemble, c’est du full-compatible ! L’écueil principal sera de parvenir à printer un max d’objets avec ma machine dans un délai raisonnable…

Verdict à la rentrée !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.