B-17 : Mission 10 : Abbeville

Après plusieurs jours de réparation pour Durham Belle et de la convalescence à l’hôpital pour les membres d’équipages blessés, le 1er Lieutenant Jack Munchkin est informé que ses 3 membres d’équipage tués lors de la 9e mission, Oliver (Navigator), Max (Copilote) et Jay (mitrailleur) sont remplacés par respectivement Ron, Pat et Lorenzo. Le sergent Tom (mitrailleur) est décédé à l’hôpital, n’ayant pas survécu à ses blessures, ce qui porte à 4 le nombre de victimes sur la mission 9. Le sergent Phil (mitrailleur ventral) se remet de ses blessures et ne sera plus apte à voler. Les sergents Jef et Vince sont assignés au Durham Belle comme nouvelles recrues pour les nouvelles missions. Ce sont donc 5 nouveaux membres d’équipage sur 10 qui viennent prendre place à bord du Durham Belle.

La briefing room nous donne aujourd’hui pour mission l’aérodrome d’Abbeville, une fois encore. C’est notre 4e misison de bombardement sur Abbeville, mais il faut reconnaître que nos précédentes missions n’ont pas brillé par leur efficacité avec 2 missions à 0% et une à 30% de dommages infligés. Espérons que nous parviendrons cette fois à un meilleur résultat.

Nous sommes situés au milieu dans la formation et au milieu également dans l’escadron et nous quittons rapidement les côtes anglaises. Nous ne disposons pas d’une escorte importante pour l’aller mais nous devrions avoir une bonne escorte au moment de faire demi§tour après la mission.

Le survol de la Manche s’effectue sans encombres et parvenons assez rapidement au-dessus de la Normandie en approche sur Abbeville. Nous ne tardons pas à voir arriver une vague de chasseurs qui vient à notre rencontre pour protéger son aérodrome.

Ce sont 5 chasseurs Fockewulfe 190  qui ont décidé de s’occuper du Durham Belle et nos hommes d’équipage se tiennent prêt à les intercepter. Les 5 appareils sont sortis des nuages en altitude et sont tous en situation haute. Notre escorte est malheureusement insuffisante pour défendre tout l’escadron et notre appareil doit se débrouiller avec ces 5 chasseurs. Nous faisons feu sur les appareils avec toutes les mitrailleuses disponibles et nos hommes sont très habiles, parvenant à toucher 4 des 5 appareils. 3 sont légèrement endommagés et un plus sérieusement. C’est malheureusement insuffisant et nous subissons un premier passage. L’un des pilotes ennemis est un As et est heureusement endommagé ce qui annule son avantage. Deux appareils ennemis nous mitraillent sans succès et rompent le combat. Les 3 autres parviennent toutefois à nous toucher. L’As allemand effectue un tir dévastateur qui touchent les deux ailes du B-17, rendant le train gauche et l’aileron droit inopérables. Le chasseur dans  notre dos touche la baie des bombes, l’aile droite et la taille. Fort heureusement, les dommages ne sont que superficiels et seules les portes de la baie de bombardement ont été touchées, sans conséquences. Les 3 appareils viennent se repositionner pour une nouvelle passe de front et sur nos avants gauche et droite. Nos mitrailleurs ne parviennent pas à les aligner et subissons le 2e passage impuissants. Les 3 appareils font feu mais sont vraisemblablement incommodés par les dommages que nous leur avions fait  subir et nous ratent et rompent le combat.

Débarrassés de cette première vague, nous nous concentrons de nouveau sur notre mission et approchons d’Abbeville. La FLAK allemande entre en action et cherche notre altitude. La météo est bonne et la DCA de moyenne intensité. Aucun tir de DCA ne parvient à nous toucher mais nous sommes mal alignés et Off-Target. Nous tentons de rattraper le coup avec une prouesse de notre bombardier qui corrige du mieux qu’il peut la visée dans son Norden et parvenons à mettre 10% de nos bombes sur la cible. C’est le mieux que nous pouvions faire. Nous décrochons et faisons demi-tour, prêts à affronter de nouveau la chasse ennemie.

Ce sont de nouveau 5 chasseurs Fockewulfe 190 qui nous attendent sur le retour. Notre escorte de P51 est présente et parvient à nous débarrasser de l’appareil sur notre queue mais ce sera tout… Nous pouvons aligner 3 des appareils mais le 4e est en plongée verticale sur notre angle mort supérieur. Un seul de nos tirs parvient à légèrement endommager l’appareil à midi. Par bonheur, les 4 chasseurs ennemis effectuent une seule passe en nous ratant totalement.

Nous rejoignons la Manche où une nouvelle vague de chasseurs nous attend. C’est un chasseur solitaire novice qui nous plonge dessus. Celui-ci ne trouve pas notre angle mort et notre ingénieur et notre radio arrosent d’un feu intense l’appareil en espérant le descendre avant qu’il soit à distance de tir, quitte à enrayer leurs mitrailleuses. Celle du radio s’enraye mais la tourelle touche l’appareil ennemi sérieusement. Celui-ci parvient néanmoins à nous toucher mais de manière superficielle et vient tenter un deuxième passage cette fois à midi. Il échoue à nous tirer dessus et fuit le combat.

Nous survolons alors les côtes britanniques et sommes hors de danger concernant la chasse ennemie. Avec le train d’atterrissage gauche endommagé, nous parvenons à nous poser tout juste sans encombre…

Nous n’avons descendu aucun appareil ennemi, mis 10% de nos bombes sur la cible mais sommes rentrés sains et saufs. Nous sommes désormais Vétérans et savourons notre soirée au mess car nous savons désormais qu’à compter de la 11e mission, notre périmètre d’action va désormais être considérablement élargie avec des missions beaucoup plus profondes en territoire ennemi….

Wallpapers 1920x1080.jpg

 

DurhamBelle

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.