Hârn : Clerc de Peoni

Cela n’aura pas été sans difficulté, mais je vous livre ma première mouture de l’adaptation du Clerc de Peoni. Comme déjà expliqué, Hârnworld est un univers générique féodal mais également accompagné d’un système de règles, HârnMaster, mais simulationniste et assez lourd. Privilégiant la jouabilité et l’harmonisation des règles à ma table de jeu, j’ai décidé de porter tout ça sous Savage Worlds. Si les classes martiales ne posent pas de souci, les classes plus mystiques sont contraignantes car la magie est à adapter. Voici donc la première adaptation du Clerc, dédié à la divinité Peoni, déesse de la Guérison et des récoltes.

Je ne vais pas m’étendre sur les détails du culte, quelque peu rébarbatifs bien que complets et réalistes. L’essentiel pour jouer tient en quelques lignes.

peoni

PEONI est la divinité la plus gentille. Elle accepte comme suivants tous ceux qui ont un coeur honnête. Elle aime les érudits qui utilisent leur savoir au service des autres, des pauvres, des innocents, des rejetés, de ceux qui travaillent dur et de ceux qui aiment du véritable amour. C’est la déesse patronne de la guérison et de l’agriculture et est très associée avec le passage des saisons. Elle demande à ses suivants d’être bons et gentils, mais pardonne aussi facilement. Elle est représentée comme une jeune fille aux mains rougies par son labeur et est symbolisée par des fleurs printanières, dont la marguerite est la favorite. Peoni n’entreprend jamais d’actions violentes contre les autres déités et ne lutte pas pour la domination sur la planète. On dit souvent que Peoni est la mère de Larani, la déesse de la chevalerie et de la justice, au moins dans l’esprit. Les suivants de Larani sont en tout cas les protecteurs de son église. Les guerriers Laraniens gardent souvent ses temples. Peoni est dans son Paradis, Valon, les prés enchantés de l’éternel Printemps. C’est là que vont  ses suivants après la mort.

peoni-mother

Mission Théologique
L’église de Peoni est concernée par la Vie sur Kethira (la planète de Hârn). l’après-vie est le produit des actes accomplis pendant leur passage sur terre. En fournissant une guidance dont les gens ont besoin, elle leur assure un salut dans l’après-vie à Valon.

Mission Sociale
Ni Peoni ni ses adeptes n’imposent leur religion par les armes. Leurs armes sont la persuasion et l’exemple et cherchent à convertir ceux qui sont sans défense ou ignorés par les autres religions. L’église de Peoni met l’accent sur la vertu d’être satisfait de sa condition sachant que cela contribue à la paix civile. Elle lutte pour alléger le fardeau de la vie en offrant assistance aux pauvres et aux affamés.

Clergé typique
Le clergé Peonien a un sens fort de l’obligation envers les autres et les aider. Une discipline paternelle et une maternité nourricière sont les principes trouvés à divers degrés du clergé des deux sexes. Ce sont souvent les derniers à s’arrêter, à manger et les premiers à se lever. Le célibat est de rigueur pour conserver sa pureté spirituelle face à la tentation sexuelle. Il existe deux ordres cléricaux, le Baume de la Joie pour les femmes et l’Ordre Irréprochable pour les hommes.

Symboles
Les clercs de Peoni changent de tenue selon la saison, vêtus de blanc en hiver, en vert au Printemps, en beige l’été et en jaune l’automne. Le nombre 4 est important, symbolisant les 4 prophètes et les 4 saisons. Les épis de blé, les balots de récolte, la marguerite sont des symboles visuels souvent retrouvés. C’est une église simple et fonctionnelle et symbole d’humilité. Certains prêtres assignés à certains offices se voient attribuer des pendentifs. Les prêtres-mendiants portent de petits pendentifs tétraèdres d’argent.

La famille Peoni
Peoni a plusieurs serviteurs semi-divins, qui donnent souvent leur nom à certaines convocations rituelles (les sorts).

BELSIRASIN (le pleureur)
Un jeune guerrier qui pleure, désarmé. On dit qu’il verse une larme pour chaque mensonge proféré par l’Homme. C’est le seigneur de la Vertu et de la Vérité et celui qui pardonne le moins aux serviteurs de Peoni.

MAERMAL (Seigneur du Travail)
C’est le seigneur du travail honnête, représenté comme un boeuf  de bronze massif et plein de ténacité, qui travaille sans espoir de récompense. Son travail détruit ou interrompu, il reprend la tâche sans broncher. C’est la patience incarnée et symbolise l’aptitude des gens du commun à triompher de leurs tâches quotidiennes.

TIRRALA (Servante du Renouveau)
C’est la patronne des Physiciens (ou soigneurs). elle apparait comme une jeune femme fine aux traits tirés. Elle tient dans la main droite un couteau de chirurgien et une petite urne dans l’autre main. Ce sont les symboles de la guilde des physiciens.

YSELDE (la faiseuse de foi)
C’est la maîtresse de l’amour honorable. Elle aplanit les difficultés des amants pour se marier, et des esseulés qui cherchent un guide. Les jeunes mariés la prient pour la bénédiction de leurs enfants. Elle est représentée comme une femme corpulente, joviale dans la force de l’âge et portant un panier ou allaitant un enfant.

Le Clerc de Peoni se présente donc souvent comme un religieux pauvre, errant et parfois mendiant, prêchant la bonne parole,  Recevant confession et donnant pardon et pénitence, soignant, distribuant argent aux pauvres ou les nourrissant et tentant de convertir. Il n’est généralement que peu armé, détestant la violence, célibataire et végétarien, et aura plutôt un couteau, un bâton de pélerin ou un gourdin pour se défendre. Il ne s’encombre pas d’une armure et ne porte qu’une tunique ou une bure monastique.
Pendant ses années d’instruction d’Acolyte, il apprend quelques Convocations Rituelles (Ame / 2 + 2 sorts) de niveau Novice. Il se dote également de certaines compétences obligatoires :
Conduire animal
Savoir: Foi
Savoir :Agriculture
Savoir: Artisanat (au choix)
Savoir: Herboristerie
Savoir: Météorologie
Soins
peoni

La liste de sorts Novices disponibles est la suivante :
Amitié Animale
Armure de la Foi
Détection du Mal
Force de Maermal
Frappe spirituelle
Jêune d’Harbraen
Larmes de Belsirasin
Lumière de Peoni
Martyre d’Harbraen
Ombre de Myritha
Paix de Valon
Paralysie
Puits d’Yselde
Récolte de Maermal
Sanctuaire d’Yselde
Soin de Tirrala
Thaumaturgie

Les sorts de niveaux supérieurs seront communiqués et découverts en cours de partie.

Ces sorts sont un mix personnel basé sur les sorts du Fantasy Companion Savage Worlds, de Savaged D&D et de Hârnworld/HârnMaster. Du fait de la nature profondément pacifique de la divinité, ce ne sont quasi exclusivement que des sorts défensifs, de soins ou non létaux. Pour jouer un clerc plus agressif, il conviendra de s’orienter vers la divinité Larani, qui fera l’objet de la prochaine conversion 😉

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.