2017 Here we come

Bon, et bien c’est reparti pour une nouvelle année de JDR ! La fin d’année 2016 et le début 2017 sont assez hésitants au niveau de notre équipe de joueurs, avec baisse de forme, un peu de lassitude (?) et des agendas pas franchement faciles à caler du fait des obligations professionnelles et personnelles de chacun. Si Dragonlance reste mon gros projet JDR il ne va pas se lancer en quelques jours du fait de son temps de préparation (je souhaite faire un truc vraiment sympa, avec les figurines peintes, quelques décors pour l’ambiance et des personnages bien cadrés pour le Roleplay). Je pense qu’il faudra 5 sessions de jeu pour venir à bout du DL1. Mes deux nouveaux joueurs n’étant pas dispos avant le 20 janvier, je pense que cela va reporter le lancement, au moins pour eux deux à courant février.

Le MJ de Cthulhu « Le Rejeton d’Azathoth » souhaite faire une pause sur la Campagne et par conséquent nous n’avons à très court terme plus grand chose de planifié.

Franck et moi prenons donc le relais et celui-ci prépare une mini campagne pour jouer à l’Appel de Cthulhu 1890  que l’on peut suivre sur son blog Cthulhu Ordo Seclorum (que nous allons débuter le 20 janvier) et moi du coup je ressors du carton mon cadre de Campagne Greyhawkien avec mon bourg fortifié « Castel Bofolmons » situé dans le Comté d’Ulek (pour les connaisseurs). Nous allons donc refaire une partie de D&D5 ce vendredi 6 janvier après 2 longues années d’arrêt (il va falloir dépoussiérer les D20).

Castel Bofolmons est un scénario « bac à sable » dans le sens où il est conçu comme un cadre de Campagne. C’est le lieu rêvé pour lancer des personnages à l’aventure car il s’agit d’une petite bourgade fortifiée, en bord de rivière, située sur une route commercial frontalière et au pied des terres sauvages et montagneuses propices aux raids goblinoides. J’ai donc dessiné le plan du bourg et de son petit port fluvial attenant à l’aide de l’application Campaign Cartographer 3 (une appli sympa achetée il ya 1 ou 2 ans mais franchement pas intuitive, au final je pense que je préférerais une base de données d’images et tout faire moi-même sous Illustrator/Photoshop mais c’est un autre sujet) et détaillé une bonne quarantaine d’habitants (noble local, artisans…) afin de donner vie aux lieux et de disposer d’idées d’aventures liées aux personnalités locales. Surtout, cette bourgade doit constituer une base de départ et de repli pour un groupe d’aventuriers. Tous originaires du village, les personnages ne peuvent donc qu’y être attachés, comme cela est souvent observé pour Homlet dans les modules T1/T4 deTemple of Elemental Evil.

Les joueurs ont eu le choix entre une dizaine de personnages pré-tirés couvrant chacun des backgrounds proposés dans le Manuel des Joueurs. La petite « innovation » consiste cette fois à laisser les joueurs partir de zéro au moment où leurs personnages quittent leur foyer pour vivre l’aventure. Par conséquent, ils ne sont même pas niveau 1 :-). Ce sont de simples « péons », qui ne disposent que de leur background de base, leur poignée de points de vie, leur bite et leur couteau 😀 Charge à eux d’embrasser la classe de leur choix et de trouver un mentor pour les former aux rudiments du métier. Bien évidemment cela ne devrait durer que le temps d’une session, l’objectif étant d’être niveau 1 et rapidement niveau 2 pour enchaîner sur un premier scénario maison (qui est déjà prêt), puis, pourquoi pas, si il y a des attentes, sur du scénario historique.

castelbofolmons-bandeau

 

castel-bofolmons

 

Publicités

4 réflexions sur “2017 Here we come

  1. Bonne Année 2017 !!! On va faire plein de belles parties j’en suis certain: Cthulhu, D&D, Dragonlance et peut être Conan ! De plus nos aides de jeu et notre matériel deviennent de meilleur qualité à chaque scénario et c’est très motivant à la fois de les réaliser et de voir le plaisir des joueurs qui les utilisent même si on va commencer à verser dans le matériel de GN 😀

      • Ben c’est vraiment à toi de voir si tu veux y investir du temps c’est certain c’est plus sympa. On peut peut être même songer à remplacer les cartes par des petits objets. Je dois pouvoir essayer d’en trouver pour pas très cher voire d’en sculpter si nécessaire.

  2. Les cartes en l’occurrence tout est prêt… Entre celles que j’avais faites et celles que j’ai récupérées sur le net, ya plus qu’à printer. C’est plus pratique et facile à ranger je pense. un élastique et hop t’as ton deck de cartes d’équipement. à discuter, faut voir ce qu’on veut. On a pas encore eu l’occasion de tester tout ça (pareil pour les pièces !)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s