Feuille de Personnage : Flint Fireforge

dragonlance

A tout seigneur tout honneur comme on dit… Alors, Flint c’était mon personnage il y a 30 ans (j’étais MD sur le DL1 et DL3 mais joueur sur le DL2 et DL4 car on avait eu la mauvaise idée d’être plusieurs MD sur cette campagne… Ah, jeunesse impétueuse !). J’ai donc un petit faible pour ce personnage, qui, de toutes façons est le dénominateur commun à la plupart des personnages. en effet c’est par lui que tout commence. J’ai toujours la feuille de personnage de l’époque , restée dans son jus… En outre, j’ai eu la chance d’acquérir sur ebay il y a une quinzaine d’années le dessin original à l’encre de chine de Flint réalisée par Larry Elmore… Il trône fièrement sur mon mur dans mon bureau 😉

flint

Rentrons désormais dans le vif du sujet avec la feuille de personnage adaptée  pour que Flint soit jouable dans mon module DL1  version D&D5. Le background pour Flint est facile à choisir, c’est forcément un Guild Artisan, spécialisé Metalsmith (et donc avec la proficiency et les tools adéquats) étant un artisan et commerçant.

J’ai quelque peu hésité sur 2 points concernant Flint, à savoir le fait d’en faire un guerrier ambidextre via le Fighting Style « 2Weapons fight » (mais après vérification cela ne semble pas être le cas, Flint étant équipé de 2 hachettes davantage pour disposer d’une seconde hachette pour le lancer). J’abandonne donc cette alternative au profit du Fighting Style Protection (Disposant d’un bouclier, il a une attitude défensive, augmentant sa classe d’armure, bénéficiant d’une réaction Disadvantage sur l’adversaire et ceci en combattant avec une seule hachette dont l’autre peut servir de projectile avant le contact).
Concernant l’archetype de Fighter, le groupe dispose de 4 guerriers, soit la moitié du groupe (plus un ranger), et avec seulement 2 archetypes existants pour le guerrier, on ne peut avoir que du doublon.  J’ai choisi d’octroyer l’archetype Battle Master à Flint car, bien qu’il puisse être Champion, il a néanmoins été formé jusqu’à l’âge adulte par son père, vétéran des anciennes guerres et il a formé certains des autres guerriers plus jeunes (Tanis notamment).  Le choix des manoeuvres associées se porte sur les plus défensives, car Flint n’aime pas se battre. Le joueur pourra donc choisir 3 manoeuvres parmi ces 6 :
Manoeuvres : – Disarming attack – Distracting Strike – Evasive Footwork – Parry – Rally – Trip attack

On notera quelques petites différences par rapport au blog des Compagnons de la Tour Maudite, notamment le niveau. J’ai respecté les disparités de niveaux entre personnages mentionnés dans le DL1 alors que lui les met tous au niveau 5.

FLINT FIREFORGE
Medium humanoid (hill dwarf), neutral good
4th level fighter
XP 2700
Armor class 14 – studded leather amor 12, shield (+2)
Initiative +0
Hit Points 41 (4d10+16)
Speed 25 ft.

STR

DEX

CON

INT

WIS

CHA

16 (+3)

10 (+0)

18 (+4)

10 (+1)

12 (+1)

13 (+1)

Proficiency bonus +2
Saving Throws Str +5, Con +6
Skills Athletics +5, Insight +3, Intimidation +3, Persuasion +3
Senses darkvision 60 ft., passive Perception 13
Languages Common, Hill dwarf

Background : Guild artisan (Guild membership)
Special Equipment : smith tools.
Racial traits : Dwarven resilience, Dwarven combat training, Stonecutting, Dwarven toughness

Actions
2 hand axes +1 :
Melee Weapon Attack : +6 to hit. Hit:  1d6+4, slashing damage.
Ranged Weapon Attack : +3 to hit, range 20/60, one target. Hit : 1d6+4, slashing damage.
Dagger :
Melee Weapon Attack : +5 to hit. Hit:  1d4+4, slashing damage.
Ranged Weapon Attack : +2 to hit, range 20/60, one target. Hit : 1d4+4, slashing damage.

Fighter Class Traits :
– Fighting style : Protection
– Second wind
– Action Surge (1)
– Martial archetype : BattleMaster

flint-01

Publicités

2 réflexions sur “Feuille de Personnage : Flint Fireforge

  1. Excellente analyse !
    Je suis un peu jaloux du magnifique dessin de Elmore qui trône dans ton bureau. J’ai moi-même une lithographie dédicacée de ce grand artiste dont les oeuvres ont bercé l’imagination au cours de mon enfance.
    En ce qui concerne les niveaux, j’ai aussi beaucoup hésité. Au final j’ai opté pour les convertir tous directement au niveau 5 qui est le niveau de la majorité des personnages au début de DL1 Dragons de désespoir. Dans D&D 5 les progressions de niveau sont beaucoup mieux gérées qu’à l’époque d’AD&D (1re ou 2e édition). Dans AD&D, du moins me semble-t-il, les lanceurs de sorts commençaient très bas mais, dès qu’ils avaient accès aux sorts de niveau 3, devenaient très puissants et prenaient le pas en termes de jeu pur (je ne parle pas de role-play) sur les autres classes.
    Idem pour le traitement des traits raciaux.
    Dans D&D 5 les races et les classes sont plutôt équilibrées (malgré les quelques critiques qui se sont focalisées sur le ranger, cf. les Unearthed Arcana visant cette question). Du coup, j’ai pensé qu’il serait approprié de les démarrer tous au même niveau et ce d’autant plus que la progression dans LanceDragon se fait essentiellement par objectifs (les personnages gagnent un niveau à la fin de DL1 après avoir redécouvert les vrais dieux, etc.).
    Un dernier élément pour la réflexion : lors de notre première séance de jeu, je n’ai pas constaté de problème particulier avec le groupe ainsi constitué (mais je reviendrai sur cette première séance et sa préparation dans un prochain billet du blog des Compagnons).
    En tout cas c’est un plaisir d’échanger et j’ai hâte d’avoir ton retour après ta première séance !

    • Merci pour ton commentaire, plaisir partagé ! Désolé, je risque de te rendre encore plus jaloux d’ici quelques posts 😉 J’ai la chance d’avoir eu l’occasion de faire quelques acquisitions artistiques par le passé lorsque D&D était un peu passé de mode (vers 2001) et d’aller faire un stage de peinture chez Larry Elmore, j’aurai donc l’occasion de frimer encore un peu 🙂 Quand je pense à toutes les occasions qui me sont passées sous le nez sur ebay ou sur internet (mais il y a 15 ans j’avais d’autres priorités financières)…
      Ton argument sur les niveaux tient, ta simplification par une harmonisation des niveaux me parait tout à fait justifiée. Je n’y ai pas réfléchi je dois dire et quand on y pense Dragonlance était vraiment précurseur et en un sens annonciateur du futur D&D5. Les XP on s’en fout et les personnages progressent par niveaux directement en fonction de leurs achievements. J’ai clairement hâte de lire le compte-rendu de tes séances. Je suis pour l’instant au début de l’adaptation et je ne prévois pas de séance avant début 2017.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s