Au Coeur des Ténèbres

Deux courtes sessions de jeu avec un petit comité de joueurs fidèles ont été jouées dernièrement afin de lancer ma campagne « Pulp » et tester mon système de règles maison. Franck et Olivier ont fait les cobayes pour ce court scénario prévu pour être joué en one-shot. La première session ne s’avèrera pas suffisante pour terminer le scénario et une heure supplémentaire environ sera nécessaire 15 jours plus tard pour terminer le scénario et atteindre le climax de l’aventure.

Comme expliqué dans l’un des posts précédents, J’ai opté pour un court scénario d’introduction basé sur deux personnages pré-tirés, initialement conçus pour être des PNJs dans la campagne, à savoir deux des marins de l’équipage de Joseph M’bwasse, capitaine de cargo de la marine marchande et contrebandier à ses heures, joué par Olivier dans la future campagne. ce choix est fait pour plusieurs raisons : le fait de choisir des PNJs en personnages est simple puisque je n’ai qu’à piocher dans la base de PNJs prêts pour la campagne, l’équipage du cargo étant composé d’une dizaine  de marins, cela permet de rendre les futurs PNJ moins anonymes et de commencer à créer une attache affective avec ces derniers pour les joueurs (au moins deux d’entre eux du moins). Enfin, cela me permet de faire une mini-introduction du personnage de Joseph en fin de scénario, étoffant un peu plus son background en lui donnant un premier passé historique connu des joueurs (en plus de celui rédigé par Olivier pour son personnage).

Les deux joueurs, Olivier et Franck, ont donc découvert leurs personnages, dotés d’un mini background succinct. Olivier se voit remettre un marin américain d’origine irlandaise, bagarreur agile du couteau et en fuite depuis Boston suite à une rixe qui a mal tourné. Franck se voit confier le futur mécano du cargo, Alphonse Bonaventure, un géant noir issu des champs de coton de Louisiane et qui a fui sa condition pour devenir marin-pêcheur.

Les deux personnages se retrouvent employés en 1930 à bord d’un crevetier entre la Floride et l’Alabama, travaillant pour un capitaine pêcheur de crevettes. Le modeste équipage se retrouve rapidement pris dans une tempête tropicale et se voient contraints de trouver refuge dans un port de pêche d’Alabama, Bayou-la-Batre, suite à une avarie matérielle moteur. C’est parti pour une petite ambiance Bubba Gump autour de la table ^^  (le chapitre « crevettes » du film Forrest Gump se déroule à Bayou-la-Batre, pour la petite histoire). Franck prend très à coeur son rôle de géant noir et s’investit à fonds dans son roleplay en prenant un bel accent africain tout au long de la partie, ce qui nous a valu quelques moments de fou rire d’anthologie…
Nous avions laissé nos deux aventuriers aux prises avec le Ku Klux Klan après une session de jeu assez « molle » faute d’objectifs suffisamment clairs pour les personnages. Ce mini-scénario, très linéaire et directif avait pour objectif de tester les règles et d’introduire des futurs PNJs en les liant à l’un des personnages. Par conséquent, les joueurs ont plus subi qu’autre chose cette aventure… Assommés et capturés par le KuKluxKlan à la fin de la première session alors qu’ils viennent de découvrir une crucifixion enflammée dans le bayou, ils se réveillent enfermés dans des cellules souterraines. Alphonse est enfermé avec une poignées de pauvres noirs dans un état lamentable tandis que Finnegan est enfermé seul dans une autre cellule. Pas moyen de s’échapper. Après quelques tentatives, ils entendent leurs tortionnaires arriver et assistent à un défilé du KuKluxKlan en grande tenue dans la cave souterraine, amenant des marins-pêcheurs qui avaient disparus. Ils sont tous sortis de leurs cellules et amenés sur le dallage de la grande pièce qui s’avère être un échiquier géant. Commence alors une partie meurtrière d’échecs  entre deux chefs du KKK où les prisonniers et les joueurs sont des pions humains et où les déplacements donnent lieu à un combat mortel… Toute résistance permet de constater que les joueurs sont dotés de pouvoirs psychiques… Malgré une belle résistance et des tentatives de combat des joueurs, ils ne peuvent résister et s’échapper… Au lieu de ça, seuls survivants (l’irlandais est blessé d’une balle) ils sont libérés et relachés dans le bayou… Quelques minutes avant une chasse à l’homme. Ils parviennent à rejoindre la rivière in extremis et à être recueillis à bord d’une embarcation de passage d’un contrebandier d’alcool qui descendait le  fleuve : Joseph M’Bwasse, le futur personnage d’Olivier.

Au passage, ce scénario a été en partie inspiré par le roman L’échiquier du Mal de Dan Simmons.

12814448_10153927397558851_2659032638306982206_n

12814530_10153927397818851_8149011100540969339_nConclusion  :

Cette partie aura été mi-figue mi-raisin. Nous avons eu plaisir jouer dans le bayou sous la menace du KKK, avec un excellent roleplay. Mais les joueurs ont manqué d’objectifs clairs et en tant que MD j’ai fait deux erreurs majeures dans le scénario qui auraient pu débloquer certaines situations ou permettre une meilleure mise en situation. J’ai pris note de ces erreurs et j’espère que je pourrai inclure ce mini-scénario dans ma future publication. Mon système maison tourne bien malgré quelques réglages nécessaires. Mais le combat manque un peu de fluidité et je pense désormais laisser tomber mon système au profit du système FATE récemment acquis et lu.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s