Quoi de neuf dans le nid des dragons ?

1 mois sans post, mais ça ne veut évidemment pas dire qu’il ne se passe rien en coulisses 😉

J’ai passé ces dernières semaines à retravailler un peu mes décors, à savoir mes pièces de donjon modulaire, comme vous avez pu le voir dans un de mes précédents posts. Initialement conçues à partir de moulages de marque Hirts Arts, j’ai finalement décidé de personnaliser mon propre donjon modulaire en le sculptant moi-même pour ensuite en faire des moules. Pas de photos pour l’instant mais je suis plutôt satisfait des premiers résultats et tests de tirage. Ainsi j’ai un peu changé l’échelle et opté pour des dalles de 3cm de côté au lieu du sempiternel pouce américain. Le défaut est que du coup ça rendra mes modules moins compatibles avec du module Hirst ou éventuellement DwarvenForge (j’attends avec impatience la livraison du Kickstater Caverns) mais l’avantage est une surface de jeu plus importante et plus adéquate pour des figurines de 28mm qui ont parfois des socles de 30mm. Des dalles de 30mm permettant ainsi de véritablement mettre deux figurines de front dans un couloir, ce qui n’était pas souvent le cas avec les dalles Hirst de 2,5cm.

J’ai engagé des parties sur d’autres jeux :
Le Jeu de Figurine – X-Wing pour des parties ludiques de Dogfight starwars (qui a l'avantage de pouvoir être joué avec mon fils de 7 ans), Warhammer Ancient Battles (j'ai rejoint un groupe de près d'une dizaine de joueurs avec mes 2 vieux compères de JDR) qui me permet de retrouver avec grand plaisir le wargame historique avec figurines (cette fois en 28mm au lieu du 15mm que je pratiquais), je me prépare ainsi de l'armée Normande, Viking et Samurai ; et enfin l'Appel de Cthulhu.

Un de mes joueurs, Pierre, s'est décidé à nous refaire jouer à l'Appel de Cthulhu et après 2 scénars d'intro, nous venons d'attaquer la campagne des Rejetons d'Azathoth.

Sans Détour – L’Appel de Cthulhu JDR – Le Rejeton d’Azathoth

Parallèment à cette riche activité ludique, j’ai pu faire jouer pour la première fois mes deux enfants (11 et 7 ans) à D&D5 en jouant le module d’initiation contenu dans la boite de base « Starter Set », The Lost Mine of Phandelver. La 1ère partie s’est jouée en une après-midi d’environ 3 heures et a enchanté mes enfants. C’est avec émotion que j’ai fait jouer mes enfants 30 ans après avoir fait ma première partie, quand j’avais 12 ans… La relève arrive et j’ose espérer que cela m’annonce encore de nombreuses années de plaisir ludique, en famille.
Au passage, cela m’a permis également de me frotter aux règles de la nouvelle édition de D&D5. Il faut désapprendre certains vieux réflexes AD&D1 mais j’ai trouvé les règles simples, efficaces et fluides.

Enfin, après avoir fait l’acquisition de la suite logicielle Profantasy (Campaign Cartographer 3, Dungeon Designer 3, City Designer 3), j’ai commencé à concevoir mon propre module d’introduction pour ma future campagne D&D5, qui se déroulera toujours dans l’univers de Greyhawk, avec comme base de départ un village fortifié nommé Castel Bofolmons. Tous les personnages émaneront de cette ville que j’ai dessiné à l’aide de City Designer 3.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s