Règles de vitesse et d’encombrement

Les règles 1ère édition d’AD&D, réparties sur deux manuels essentiellement, le Manuel des Joueurs et le Guide du Maître sont riches mais surtout très bordéliques et souvent confusantes ou imprécises. Ajoutez à cela le fait que l’on passe d’un système de mesure anglo-saxon en pouces et autres doigts de pieds à un système métrique, rend parfois les conversions assez indigestes. La question de la rapidité de mouvement se pose dès lors que les aventuriers se trouvent confrontés à une rencontre. J’ai déjà défini une règle perso concernant la rapidité de réaction selon la dextérité, l’armure et l’arme mais la vitesse de déplacement m’avait jusqu’ici échappé… En un segment, de combien de mètres va se déplacer le personnage au maximum ? Etant donné que je peux être amené à jouer avec des cases (si j’utilise comme escompté mes donjons modulaires) de combien de cases se déplaceront les aventuriers ? Et s’ils courent ?

Bref,en compilant pas mal d’infos récupérées dans les manuels ou certains fils de discussion sur forums, j’ai concocté la table suivante. D’une les races de petite taille ont un déplacement maxi naturel (hors magie) de 9″ (soit 27m par round) tandis que les races de taille humaine ont une vitesse de base de 12 ». De deux, selon l’encombrement du personnage, ajusté de ses bonus ou malus  de force, le personnage pourra se déplacer plus ou moins rapidement. De trois, en mode « Course », que  ce soit pour une charge, une course ou une fuite éperdue, la vitesse double mais de façon temporaire (disons maxi 5 rounds ou Constitution/2 ou 3) mais le personnage perd tout bonus de toucher au combat (perte de la concentration) voire a un malus de 1 au toucher s’il n’avait pas de bonus. Foncer dans le tas permet ainsi de se retrouver au contact dès le premier segment mais sans les avantages habituels au toucher… J’ai converti ces distances en cases de donjon, pour calculer facilement les distances pour les figurines.

L’extrait de tableau ci-dessous vient d’une table Excel qui permet par ailleurs de calculer le poids de l’équipement du personnage et ainsi définir exactement la tranche de rapidité de mouvement dans laquelle il se trouve et également savoir combien de trésors il peut ramasser sans se retrouver écrasé immobilisé par son sac à dos plein de pièces d’or ! 😀

Encombrement

Publicités

Construction d’une auberge

 

J’en avais parlé brièvement, voici l’état d’avancement de mon premier gros projet de décor.

Toute ville en a une. Toute aventure commence généralement ici. De quoi s’agit-il ? D’une auberge évidemment… La taverne au rez de chaussée, où faire des rencontres intéressantes et trouver des missions, entendre des rumeurs, mener des enquêtes.. La réserve au sous-sol et les chambres à l’étage. Pour l’instant j’ai construit le rez de chaussée. ça m’a pris plusieurs semaines, de nombreuses soirées de moulage. La peinture est finalement le plus rapide.

ça faisait un bon moment que je voulais poster ces photos… Voici donc étape par étape, la fabrication de l’Auberge… qui n’a pas encore de nom. La surface au sol occupée est celle d’une feuille A3 (soit deux pages A4). Tout est collé sur une planche de carton plume noir de 5mm d’épaisseur. Je n’ai pas pesé le tout mais j’ai utilisé au moins 4 kg de platre synthétique (soit à peine 20 euros de coût de revient).

 

moulage1

Fabrication des premières pièces avec les 5 moules acquis chez Hirst Arts. 4 moules permettent de faire des accessoires de mobilier, un seul permet de faire des briques pour les murs

moulage2

Avec les premières briques je m’amuse à reproduire une scène du Seigneur des Anneaux

 

moulage3

Début de la mise en place au fur et à mesure du moulage des briques et réflexion sur l’agencement de l’Auberge.

moulage4

ça prend forme, une grande salle commune, une arrière salle pour les réunions secrètes, une cuisine, un bar, des tonneaux… Les murs montent lentement, brique après brique…

moulage5

ça devient bon !

moulage6

Les murs extérieurs sont terminés… Je n’en voyais pas le bout… Avec un seul moule, il en faut des coulées de platre pour faire toutes les briques…

moulage9

Finitions intérieures…

moulage10

Pose d’un parquet à l’aide de bois de marqueterie découpé et collé

moulage11

Après une rapide mise en peinture, mon fils de 5 ans et demi est fasciné par cette réalisation… un futur gamer je pense…

moulage8

Gros plan d’ambiance… Il reste pas mal de finitions à faire mais l’auberge est déjà utilisable pour une bonne partie !

IMG_0057

C’est ma tournée !

IMG_0055

Il me reste à faire du parquet, poser une grande cheminée dans la salle commune, une plus petite dans la cuisine, faire les fenêtres, fixer l’escalier, poser des colonnes, les portes et enfin quelques éléments de décoration. Ensuite, j’attaquerai l’étage.

auberge

Bienvenue aventuriers !

Construction d’un Donjon modulaire

J’ai déjà évoqué ici les possibilités offertes par la marque Dwarven Forge concernant la réalisation de donjons, cavernes et autres décors pour le jeu de rôle avec figurines. Je fais partie de cette catégorie de joueurs qui apprécie une bonne table de jeu avec des figurines et des décors. D’autres préfèrent  jouer de façon plus abstraite, plus orientée Role-Play et imagination. L’un n’empêche pas l’autre je dirais et les figurines et décors, dont l’approche est sans aucun doute plus simulationniste, apporte un cachet esthétique qui me plait. Les décors ne rendront pas un MD ou un scénario de meilleure qualité, c’est un fait avéré. Mais au moins ça sera du « eye candy » comme on dit aux USA, du plaisir pour les yeux…

Dwarven Forge, on oublie, les décors sont superbes mais il faut en acheter des tonnes pour faire un grand donjon et que ce soit importé des USA ou d’Angleterre, le prix est rédhibitoire. Comme annoncé dans un post précédent, j’ai opté pour la solution Hirst Arts, des moules en silicone permettant de faire soi-même ses briques de jeu et autres éléments de décor. C’est contraignant car il faut passer son temps à couler du platre (ou des résines mais j’ai opté pour le platre synthétique) puis assembler et peindre. C’est consommateur de temps et d’énergie. Par contre, on peut réaliser réellement ce que l’on veut.

Dwarven Forge lance actuellement une nouvelle gamme de décors modulables fait de petits modules que l’on assemble. Le prix est plus abordable, mais à condition de vivre aux USA… Car sinon on a autant de port que de décors… (sans oublier les frais de douane). Je me suis donc inspiré de cette gamme :

Dwarven Forge Game Tiles

à l’aide des blocs de mur de chez Hirst Arts, j’ai sculpté dans une pate SuperSculpey utilisée dans le milieu de la figurine des dalles personnalisées, puis fabriqué mes propres moules en silicone. Ensuite, je réalises mes tirages à volonté. Un pot de silicone (1 kg)coûte environ 30 euros pour le moulage, un sac de 5kg de platre synthétique coûte environ 25 euros. Je colle ensuite les réalisation sur du carton plume noir de 5mm d’épaisseur, ce qui consolide la pièce et permet un assemblage plus propre sur la table. Il me reste encore quelques éléments « type » à réaliser comme des dallages de différentes tailles et sans doute des passages voutés pour portes mais cela pourra être réalisé par ailleurs avec les moules Hirst Arts. Il me reste donc surtout à faire le moule pour une dalle de 2×2 de 5cm de côté. Avec un nombre suffisant, je devrais pouvoir réaliser quasiment tout type d’environnement de Donjon, sauf des Cavernes (une prochaine étape sans doute).

IMG_0052

En vert, le moule Hirst Arts utilisé pour les éléments de mur. En beige, les dalles que j’ai sculpté. En blanc, les deux moules que j’ai fabriqué. En blanc et surtout noir, les pièces moulées avant assemblage puis peintes.

IMG_0054

Campagne B2 Le Chateau des Confins – Session 4

Après près d’un mois de pause, nous sommes de retour au chateau des Confins. Nous avions laissé 3 aventuriers en mauvais état, forcés de se replier à l’extérieur des cavernes du Chaos après avoir eu un sérieux accrochage avec une bande de gobelins. Ils décident de retourner au Chateau prévenir de la menace. Après un aller-retour au chateau pour rapatrier les restes de la caravane et les corps des marchands, les aventuriers se voient de nouveau confier une mission par le Bailli du Chateau. Le Bailli souhaite qu’ils explorent ces grottes de fond en comble afin d’évaluer la menace et nettoyer ce qui peut l’être. Surtout, il leur faut ramener les biens volés et tout survivant de la caravane s’il y en a. Le chateau est près à les aider en leur confiant quelques hommes d’armes et le Bailli les recommande auprès du Vicaire pour qu’ils se voient remettre quelques fioles bénies afin de récupérer plus rapidement de leurs blessures (des potions de soins mineurs). En effet, bien qu’un paladin soit présent dans le groupe, aucun Clerc n’a pour l’instant joint les aventuriers. Après s’être rééquipés en armes et projectiles, 4 aventuriers décident de repartir à l’assaut des cavernes. Blondin le Mage, Roukye la Voleuse et Ragdnar le Guerrier Nain. Thelanor le Paladin se joint au Groupe mais n’est pas encore remis de ses blessures. Tue l’Amour le Ranger est demeuré introuvable dans le Donjon et est suspecté d’être resté dans la maison de plaisir du chateau ou ivre et indisposé dans sa chambre….

à leur retour aux cavernes, le groupe a la surprise de constater qu’un garde gobelin a été posté à l’entrée. Celui-ci fait des allers-retours entre l’extérieur et l’obscurité de la caverne, vraisemblablement indisposé par la lumière du jour. Le groupe décide de l’attaquer par surprise, en optant pour une mort rapide à coups de projectiles. Roukye tente de le trucider d’une flèche bien placée tandis que Ragdnar, après avoir contourné et escaladé le flanc de la carrière décide d’étrener son arbalète toute neuve sur ce gobelin. Malheureusement, notre groupe, plutôt novice en armes à projectiles échoue lamentablement à tuer le gobelin. Ragdnar décide de foncer sur le gobelin surpris et rate son attaque (Fumble ! 1 sur 1d20). Il trébuche et dévale la cote et brise son arbalète toute neuve en tombant lourdement dessus. Roukye et Blondin tuent le gobelin avant que celui-ci retrouve ses esprits pour donner l’alerte. Thelanor le Paladin (dont Hugo, le joueur, est absent) est laissé en faction à l’entrée des cavernes pour couvrir les arrières du groupe.

Le petit groupe de 3 aventuriers s’enfonce de nouveau dans les Cavernes.

Au passage, nous découvrons tous ensemble l’option payante à laquelle j’ai souscrit sur Roll20 : la lumière dynamique. Les donjons sont désormais éclairés en temps réel par les aventuriers qui découvrent le contenu au fur et à mesure de leur progression…

screenshot

Ils repartent vers l’Ouest dans les Caves et ne tardent pas à retrouver quelques gobelins de la bande précédemment rencontrée. Un Sort de Sommeil lancé par le Mage abrège vite la rencontre. L’exploration est lente et les gobelins toujours aussi coriaces. Ragdnar le nain finit par découvrir un passage secret dans une salle d’entrepôt qui débouche sur une nouvelle zone vraisemblablement occupée par des Hobgobelins. Après quelques ruses réussies grâce au parler du Nain dans les langues sombres, ils parviennent à défaire les hobgobelins mais sont contraints de nouveau à fuir le combat, confrontés à des adversaires en trop grand nombre. Ils sortent de la zone en refermant le passage secret derrière eux et en bloquant le passage avec tout ce qu’ils peuvent trouver d’encombrant dans l’entrepôt afin de ralentir d’éventuels poursuivants. Leur fuite sécurisée, ils se précipitent à l’extérieur retrouver Thelanor le Paladin, assez frustré d’être resté assigné à un rôle subalterne de guet. Le bilan est maigre : quelques menus piécettes ramassées, 5 gobelins et 4 hobgobelins tués. Ainsi s’achève notre petite soirée de 3 heures de jeu. Sous-dimensionné, le groupe progresse très lentement. La fortune et la gloire attendront.

La prochaine partie, programmée le samedi 20 Avril devrait être plus intéressante car elle se fera en vrai autour d’une table chez l’un des joueurs 🙂 La plupart des joueurs seront disponibles à cette occasion, y compris JC, un ami qui sera enfin disponible et qui jouera pour l’occasion le Clerc tant souhaité et attendu.

L’atelier des figurines

Près de 3 semaines sans post… Je ne sais pas si ce blog est très suivi, difficile à dire même si il y a un compteur de visites. Mais bon de toutes façons faire de l’audience n’est pas le but, je fais plus ce blog pour moi-même et ma poignée de joueurs.  Néanmoins, j’ai eu quelques commentaires à certains billets, ce qui montre que quelques personnes suivent ce qu’il se passe ici…

Alors, quelles sont les nouvelles ? Côté campagne en cours, nous n’avons pas encore eu l’opportunité de rejouer. la prochaine partie devrait être programmée vendredi soir 12 avril. et une session pour de vrai, autour d’une table est planifiée le samedi 20. Sinon, si le blog n’est plus très alimenté, la collection elle, l’est… Je continue d’acheter pas mal sur ebay et quelques autres sites, dénichant les pièces qui me manquent dans ma collection et je raye progressivement ma want-list… Au point que je suis quasiment arrivé au bout !

Côté Livres AD&D, Je suis à 72 modules D&D / AD&D dans la collection plus la plupart des ouvrages de règles (du moins les plus intéressants, j’ai fait l’impasse pour l’instant sur le Dungeoner’s et Wilderness SurvivalGuide)). La série des modules I s’avère être la plus difficile à compléter, du moins à prix correct…  Je ne pense pas que ces modules, assez tardifs en 1ère édition AD&D soient rares mais ils semblent appréciés et recherchés. J’attends avec impatience de recevoir le module Baltron’s Beacon (I7), un module dont la couverture me faisait rêver il y a 25 ans.

Côté figurines, ça a été le gros lâchage et la puce  de la CB est pas loin d’avoir fondu :-p Ebay c’est formidable mais ça devient vite un piège pour qui sait un peu s’en servir… On peut mémoriser des mots-clés et être prévenu quotidiennement des nouvelles mises en ligne selon ses critères de recherche… Donc juste en rentrant « Grenadier miniatures  » par exemple eh bien c’est la porte ouverte à toutes les fenêtres… lol Je me suis donc retrouvé à acheter des boites de figurines pas du tout prévues initialement…

L’achat de figurines sur ebay a deux inconvénients :
1. la plupart des ventes sont basées aux USA, et donc les frais de port sont vite prohibitifs car on a souvent autant de port que d’achat et certains petits malins mettent des prix d’appel intéressants mais gonflent les frais de port (surement afin d’atténuer la commission ebay). Ainsi trouver une boite à 10 ou 15 dollars et avoir 15 dollars de frais de port rend vite l’affaire beaucoup moins intéressante…

2. Certains vendeurs américains manquent d’ouverture d’esprit et refusent d’expédier hors USA. Ce qui est rageant quand on trouve une bonne affaire ou une rareté…

Heureusement pour moi, j’ai des amis américains  et l’un d’eux a gentiment accepté de me prêter sa « boite aux lettres »… Il stocke donc depuis le début de l’année la plupart de mes achats… ça nécessite de jongler un peu sur le compte ebay avec 2 adresses déclarées. Au dernier inventaire je crois qu’il y a pas loin de 20 boites de figurines stockées pour moi… Les frais de port pour le colis seront élevés mais toujours moins que 10-15 dollars à chaque fois…

Donc, dans les prochaines semaines, déballage ici du colis qui contiendra : deux modules AD&D, le numéro 1  de Gygax Magazine, une douzaine de dragons Grenadier (avec quelques doubles), des Géants (Grenadier)  une boite Ral Partha, encore des boites d’aventuriers Grenadier et les boites de monstres et investigateurs de  l’Appel de Cthulhu (encore de marque Grenadier, que j’ai eu énormément de mal à trouver et surtout à bon prix !), plus quelques figurines Citadel de la vieille série du Seigneur des Anneaux.  Sans oublier d’autres achats par ailleurs, notamment des collectors… J’y reviendrai dans un futur post spécifique !

Enfin, côté Décors, ça a beaucoup bougé… Suite à la commande de mes moules HirstArts, j’ai coulé plus de 5kgs de Platre synthétique pour tirer de nombreuses pièces décoratives et monté patiemment les murs du rez-de chaussée d’une auberge. à ce jour, il me reste un peu de parquet à terminer, les fenêtres et portes et tout le premier étage dévolu aux chambres, qui sera réalisé dans un second temps. Le résultat est déjà époustouflant.

Parallèlement au projet Auberge, j’ai pu peaufiner et avancer sur mon projet « Donjon Modulable » et conçu 3 moules qui me permettent de produire des éléments de Donjon assemblables à loisir afin de réaliser tout couloir ou toute pièce de forme carrée ou rectangulaire.
J’ai également une tentative en cours de fabrication du monstre « Cube Gélatineux ».  Sculpté en pate à modeler, ce cube de plus de 5cm de côté constitue une splendide menace pour tout aventurier errant dans les couloirs… Malheureusement, le coût de fabrication s’avère très peu économique contrairement à ce que j’espérais… 150ml de résine sont à peine suffisants pour le cube et coûte une bonne quinzaine d’euros…

Voilà pour les nouvelles. Pas de photos pour aujourd’hui mais tout ceci fera l’objet de posts dédiés très très bientôt, photos à l’appui !