Le Panthéon – Elohim, Dieu de la Loi

ELOHIM

Art by W. Siudmak

 

ELOHIM est la divinité de la Loi. Ses adeptes sont monothéistes mais croient néanmoins en son adversaire opposé éternel, Baal, le Dieu du Chaos, qu’ils combattent farouchement. Ses adeptes ne sont pas convaincus par l’existence de La Main, qui serait une entité omnipotente encore supérieure et capable d’imposer sa volonté à Elohim et Baal. Aucune preuve de son existence n’étant possible (car La Main n’intervient jamais directement) les adeptes d’Elohim préfèrent balayer d’un revers de main son existence supposée comme une considération théorique et philosophique. Les croyants en Elohim réfutent toute existence d’autres dieux autres que son opposé Baal. Les croyants en des divinités dites paternelles ou maternelles croient en fait en Elohim mais sans réfuter l’existence d’autres divinités.

Il est à noter qu’Elohim existe dans toutes les cultures des Royaumes mais sous des noms différents et souvent dans des cultures polythéistes. Elohim porte dans ce cas des noms différents et les obligations ou interdits religieux peuvent varier selon les cultures et croyances et sera systématiquement représenté comme une figure « paternelle » : Mitra, Zeus, Odin…

Un socle commun d’interdits et obligations est toutefois constitué de la liste suivante (outre les contraintes déjà existantes liées à la classe de Clerc) :

Obligations :

  • Port de vêtement d’un coloris correspondant à son niveau, et d’un symbole religieux (Ankh ou autre selon la culture), pour le Paladin les armoiries du Culte sont obligatoires sur le bouclier
  • Porter la tonsure
  • Reverser ses gains au culte après toute aventure en ne conservant sur lui que ce que peut contenir une bourse pour son usage personnel, que ce soit pièces ou pierres précieuses (l’entretien de suivants est considéré comme une dépense liée au culte).
  • Prodiguer  ses sorts de soins à quiconque le demande, indépendamment de l’alignement et sans contrepartie
  • Effectuer 3 prières par jour (lever, midi, coucher)
  • Chercher à faire respecter la justice et l’ordre
  • Faire preuve de générosité (obole) et compassion  en cas de rencontre avec un ou plusieurs mendiants ou à chaque passage dans un Temple où la Divinité est représentée
  • Prier  et brûlet  de l’encens sur tout site  où la Divinité est représentée (effigie, statue…)
  • Prière et  sépulture pour les morts (enterrement ou bûcher funéraire)
  • Respecter les lieux de culte ou de sépulture (en dehors des lieux chaotiques)

Interdits :

  • Interdiction de tuer un adversaire d’alignement non-chaotique, la capture doit être systématiquement privilégiée
  • Interdiction de consommer des boissons alcoolisées ou substances stupéfiantes
  • Interdiction d’avoir des relations sexuelles

Spécificités :

  • Présence de jours fastes dans le calendrier. Lance un sort supplémentaire/jour par niveau (détermination en début de journée par le MD avec 1D20:  jour faste si 7 ou 13)
  • L’inversion d’un sort contrarie la divinité et chaque sort lancé pour le reste de la journée la journée n’a que 50% de réussir

Code vestimentaire :

  • Pour le paladin, le bouclier ou les tenues cérémoniales, les attributs d’armoirie sont un oeil dans un soleil d’or au dessus d’un calice d’or sur champs azur
  • Tenue vestimentaire par niveau  :
    N1 : Marron
    N2 : Gris
    N3 : Bleu foncé
    N4 : Bleu clair
    N5 : Bordeaux
    N6 : Vert sombre
    N7 : Lilas
    N8 : Violet
    N9 : Blanc
    Au-delà, association du blanc plus couleur en repartant de N1

Armoiries de l’Eglise d’Elohim

Elohim est considéré comme la déité principale du panthéon. C’est un dieu bienveillant et omniscient,associé aux valeurs de Justice, Vérité, Ordre mais aussi à la Lumière. Sa représentation est le plus souvent sous l’aspect d’un patriarche au regard perçant, au visage barbu et d’une épaisse chevelure généralement blanche. Ses attributs vestimentaires sont simples : une robe ou une toge blanche.

Vouloir suivre les préceptes d’Elohim, c’est s’engager sur le chemin d’une vie vertueuse en respectant des valeurs et idéaux de Justice et d’Ordre. Les prêtres du culte sous soumis à une discipline très stricte, il sont rompus au célibat et ne doivent en aucune manière faire usage d’alccol ou d’autre substance susceptible d’altérer la conscience. La sorcellerie est bannie, la seule foi en Elohim est acceptée (quelques cultures polythéistes font cependant parfois exception).

Le culte du dieu de la lumière s’oppose naturellement à celui de Baal, son opposé et son adversaire religieux mais aussi à tous les autres cultes associés au Chaos, Elohim étant considéré par ses fidèles comme le rempart qui les protège des maléfices du dieu sombre. Elohim n’intervient jamais directement et ne dispose pas d’émissaires mais il s’engage dans cette lutte sans fin en inspirant ses adeptes, faisant s’élever des Champions qui par leurs actes témoignent des bienfaits octroyés par les préceptes du culte.

Le culte d’Elohim est monothéiste. Il existe de nombreux saints, mais il ne doit y avoir d’autres dieux que Lui. Ses disciples sont ardemment soupçonneux envers les autres dieux et religions, particulièrement envers le culte de Baal Set et des déités bestiales des Créatures du Chaos (Orcus, Set, Lolth etc.).

Il existe un système clérical très important associé au culte d’Elohim et on peut trouver des temples en son honneur partout où son influence s’étend. Les temples d’Elohim sont souvent assez riches du fait des dons de ses adeptes mais peuvent très modestes d’apparence pour les moins importants d’entre eux. L’ostentation augmente au fur et à mesure que l’on arrive dans les villes et que l’on monte dans la hiérarchie. Les richesses appartiennent toutefois à l’église et ses membres n’en sont que les dépositaires. Ces richesses peuvent être ponctuellement mises au service d’un Roi si ses ambitions servent les intérêts de l’église ou la Divinité (une guerre contre un Seigneur du Chaos par exemple ou contre une invastion chaotique).

Ses adeptes sont supposés refléter l’idéal pieux et ascétique qu’il remet à ses sujets. Elohim n’a pas besoin de métaux précieux et d’ornements élaborés en son honneur. Il ne souhaite que dévotion et prière, non pas un sacrifice superflu; et il abhorre le rituel des sacrifices humains répandu dans beaucoup d’autres religions.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s