Classe de Perso : Le Paladin

Plus familièrement appelé le « Palouf », d’alignement Loyal Con, ou plutôt Loyal Bon… Le Paladin est une belle machine de guerre, en quelque sorte situé entre le guerrier (dont il est une sous-classe) et le clerc. Il bénéficie de compétences martiales et d’avantages liés à sa foi indéfectible dans son Dieu.

Je ne compte pas effectuer énormément de modifications sur cette classe de personnage d’autant que je n’ai pas l’intention de jouer une version de Donjons & Dragons « fondamentaliste » côté alignement. J’ai déjà allégé les alignements en ne conservant que 3 grands alignements (Loi, Neutralité et Chaos) par rapport aux 9 variantes préconisées par les règles AD&D1. Donc de mon point de vue, le Paladin est soit Loyal, soit Chaotique (Anti-Paladin donc). Je ne compte pas permettre aux joueurs de jouer un Anti-Paladin car ça ne serait pas  gérable en groupe. Mon Panthéon étant en phase de définition, le nombre de divinités auquel sa Foi s’appliquera sera donc assez simple et limitée (d’autant que la classe n’est accessible qu’à la race humaine).

Ma vision de cette classe de personnage correspond à un idéal chevaleresque que l’on peut retrouver dans les Croisades, la légende du Roi Arthur, à savoir un guerrier, religieux et intègre par rapport à des valeurs établies : Fidélité, Bravoure, Générosité. Les chevaliers du Roi Arthur ou les Templiers seraient donc ce qui collerait le plus à l’image que je me fais du Paladin. Ce dernier doit donc servir un Seigneur et/ou une cause (et finalement devenir Seigneur à son tour par la suite à haut niveau). Au premier niveau, le Paladin est donc plutôt un chevalier errant, cherchant un seigneur à servir. Un background riche et intéressant peut être ici dressé par le MD avec le joueur : noblesse de naissance ? perte de ses terres ? etc.

D’un point de vue règles, je n’ai pas trouvé d’aberrations concernant les avantages qui lui sont octroyés, par conséquent la seule modification de règle que j’effectue est celle concernant son cheval de guerre : celui-ci n’a rien de magique, c’est un cheval de guerre dressé par ou pour le Paladin, de préférence  octroyé par son Seigneur en récompense de hauts faits. L’avantage acquis au 4e niveau :  « Le Paladin peut appeler son cheval de guerre…  Il apparaitra magiquement mais il n’est possible d’avoir qu’un seul de ces animaux tous les 10 ans » est donc modifié sur le modèle de celui établi pour le Ranger décrit dans mon post sur cette classe. Le Paladin se voit ainsi octroyer un Cheval de Guerre (soit offert par son Seigneur s’il en trouve un, au bon vouloir du MD, pour hauts faits et services rendus) soit acheté et dressé par le Paladin lui-même (coût de 1500 po au moins). L’animal est dressé pour combattre et venir lorsqu’il est sifflé, à condition d’être à portée. Si l’animal est tué, le Paladin perd l’équivalent en points d’expérience de ce qu’il rapporterait en tant qu’adversaire. Une nouvelle monture peut être acquise de nouveau à la discrétion du MD, moyennant un temps de dressage à définir (et sans doute revenir dans les bonnes grâces de son Seigneur si l’animal est perdu dans une lutte indépendante d’un service direct rendu au Seigneur, comme une bataille ou une mission).

Cette classe doit être à mon sens réservée à des joueurs ayant une « vision » bien établie de leur personnage, doté d’un solide background, d’idéaux et d’un idéal chevaleresque.
En complément, voici une application fort utile qui permettra de créer ses armoiries :

http://inkwellideas.com/coat_of_arms/free-version/

Art by Keith Parkinson

Art by Keith Parkinson

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s