Choisir sa classe de perso…

Avant de jouer eh bien les joueurs doivent choisir leur classe de personnage… c’est à dire leur « profession ». J’ai un temps hésité dans le cadre de ce « retour aux sources » à ne jouer que en mode D&D Basic / Expert. Ceci pour plusieurs raisons :

  1. Les règles sont simples, tiennent dans un ou deux bouquins et il n’y a pas 40 tables à connaître
  2. Le plaisir du jeu passe finalement avant le simulationnisme
  3. Les classes de personnages sont connues de tous : Guerrier, nain, elfe, magicien, clerc, voleur  et hobbit
  4. Et puis on est dans la nostalgie et quasi tout le monde a commencé à jouer avec cette madeleine, la boite ROUGE !

Art by Larry Elmore

Sauf que… ben on a vite fait le tour  (les monstres dispos, les classes de perso…) et quand on a joué à AD&D par le passé on se dit que jouer un elfe voleur ou un clerc nain ça peut être sympa aussi. Et puis AD&D propose quelques classes supplémentaires intéressantes, le Paladin et le Ranger par exemple. Et il y a quand même plus de sorts dispos pour les clercs et les magiciens. Bref, on passe à AD&D.

MAIS… AD&D c’est un joyeux bordel, on y retrouve pas ses petits, il y a des règles et des tables dans tous les sens permettant de vérifier que si mon nain décide de faire une halte pour  pisser au bord du chemin il y a des chances que le vent qui se lève brusquement à l’Ouest lui fasse revenir son pipi dans la tronche ou que s’il rate son jet sur 1d20 il se pisse sur ses bottes à botter le cul des elfes +1.

Et puis, il y a plein de points de règles sujets à interprétation et qui risquent de déséquilibrer le jeu à un moment ou un autre… Bref, c’est bien beau AD&D mais ça devient vite « le mieux est l’ennemi du bien ».

Donc dans mon univers, je vais réviser un peu les classes accessibles à mes joueurs :

  1. Pas de multi-classe (on oublie le guerrier / magicien / voleur etc)
  2. On oublie pour l’instant certaines classes « exotiques » : le druide, l’illusionniste, l’assassin et le moine.
  3. On révise un peu certaines classes qui bénéficient d’avantages ou attributs non justifiés (Paladin et Ranger)
  4. On joue certains points de règle qui ont toujours été ignorées dans les parties que j’ai joué (la constitution du livre de sorts et les composantes par exemple)

Je décrirai dans des prochains posts les points de règle modifiés ou appliqués concernant les Clercs, Magiciens, Paladins et Rangers.

Art by Larry Elmore

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s