Oldschool & Nostalgia

Des livres  dont vous êtes le héros ?

C’est en 1984-85 que j’ai découvert le jeu de rôle. J’avais 12 ans. Tout a commencé par la lecture d’un drôle de bouquin découvert par mon copain Pierre. Un livre non linéaire où le lecteur est acteur de l’histoire dans une histoire de sorcier et de dragon. C’était Le Sorcier de la Montagne de Feu paru chez Folio Junior, le premier d’une longue série. Le bouquin a fait le tour de la bande de copains et rapidement l’un d’eux, Dominique, m’a parlé d’un jeu de société joué par certains de ses camarades du collège, qui ressemblait beaucoup au livre dont vous êtes le héros, mais qui se jouait à plusieurs. J’avais vu à l’âge de 7 ans le Seigneur des Anneaux de Ralph Bakshi en dessin animé vers 78-79 (auquel je n’avais pas tout compris et qui finissait en queue de poisson, car inachevé…) et il m’avait laissé une forte impression. Je retrouvais ici cette fascination pour ces univers fantastiques.

Des histoires dont on est le héros… à plusieurs !?

Invité à me joindre à une après-midi de jeu, je découvrais avec excitation un jeu d’un genre nouveau : Donjons et Dragons. Après 2-3 parties avec ce groupe (le module joué était je crois Rahasia), je décidais de me procurer les règles de jeu et de faire découvrir le jeu à ma bande de copains. A l’époque, les jeux vidéos étaient dans leurs jeunes années, les consoles coûtaient cher et une poignée chanceuse d’entre nous avaient une console Atari 2600 ou une console CBS ColecoVision avec une poignée de jeux. Ils n’étaient pas encore de taille à concurrencer nos jeux basés sur l’imaginaire (petits soldats, figurines star wars etc).

Mise à contribution pour trouver les règles, ma mère m’acheta une boite de base Donjons & Dragons en soldes chez France Loisirs pour la modique somme de 40 FF (6 euros environ). Une affaire ! C’était la première version de la boite rouge de D&D Basic. Les règles rapidement ingurgitées, le module B2 fourni dans la boite, « Le château fort aux confins du pays », fut joué dans la foulée ainsi que deux autres scénarios que je créais pour l’occasion, sur papier millimétré. Des aventures très simples, librement inspirées des livres dont vous êtes le héros, c’est-à-dire des donjons de type « Portes – Monstres – Trésors » avec quelques pièges. Le virus était inoculé chez la plupart d’entre nous.

Band of Brothers

Par la suite nous achetions les boites de jeux suivantes (la boite bleue Expert, puis verte Compagnon) et un autre camarade de collège nous initia à la version plus aboutie du jeu, Advanced Dungeons & Dragons. Plus riches, ces règles offraient des perspectives nouvelles de jeu avec plus de races à jouer, plus de classes de personnages, plus de monstres, plus de sorts… (le mieux ennemi du bien peut-être mais c’est une autre histoire) Le hic, tout était en anglais… qu’à cela ne tienne, motivés comme jamais et armés du saint Harrap’s, les plus fortunés d’entre nous achetèrent les principaux livres de règles et ma mère, qui travaillait dans le service reprographie d’un grand groupe, se dévoua pour photocopier les livres page par page pendant sa pause déjeuner. La reprographie se chargeait de constituer une version reliée pour chacun des copains de la bande… Merci Maman…

Le jeu de rôle est un loisir qui explosa dans les années 80-90 et nous l’accompagnions avec ferveur : revue Casus Belli, D&D, AD&D 1 puis 2, L’Appel de Cthulhu, Stormbringer, Cyberpunk, James Bond, Judge Dredd, In Nomine Satanis, Hurlements… Que de jeux auxquels nous avons joué !

La douzaine d’années qui suivit connut de nombreuses parties les mercredi et samedi après-midi puis des soirées ou des nuits, jusqu’à ce que « la vie réelle » nous rattrape et mette progressivement un terme à nos aventures : premiers amours, études, travail, famille, déménagements, métro, boulot, dodo…

Une poignée d’entre nous continua à jouer épisodiquement mais le groupe finit par s’éclater.

Jusqu’à ce que…

Oldschool Nostalgia 2.0

Aujourd’hui c’est à l’ère Facebook / Internet et avec la crise de la quarantaine, qu’une certaine nostalgie revint. La nostalgie se manifesta d’abord par l’achat sur internet de quelques dessins et peintures originales des vieux modules et bouquins qui me faisaient rêver à l’époque (œuvres de Keith Parkinson, Jeff Easley et Larry Elmore, tous artistes officiels de Donjons et Dragons dans les années 80-90). Puis je réalisais un vieux rêve et rencontrais Larry Elmore, l’un de ces artistes (celui qui avait peint les illustrations des boites de  base) à l’occasion de cours de dessin et de peinture en France et chez lui dans le Kentucky. Je m’enorguillis aujourd’hui de le compter parmi mes amis. Ma petite collection Donjonesque s’est finalement étoffée en 2012 avec l’acquisition de la plupart des modules de AD&D 1ère édition et l’envie de rejouer s’est faite de plus en plus forte.

La découverte d’un mouvement de fonds, dit Oldschool Renaissance, d’un forum français dédié (Ezael Le Donjon du Dragon), d’un blog humoristique (le blog de Fencig) d’une interface de jeu permettant de jouer via internet sur une table virtuelle avec figurines, chat intégré et visio-conférence ouvrit des perspectives de jeu nouvelles.

En effet, comment rejouer avec une bande de copains plus ou moins perdus de vus, installés à Paris, en région parisienne et en Province ? Cette interface de jeu, gratuite, Roll20.net allait peut-être offrir la solution.

C’est pendant l’été 2012 que je décidais pendant la pause estivale de tester l’interface en adaptant le module B2 de la boite de base. Quelques recherches internet, du Photoshop et hop, le module fut adapté en une semaine, quasi prêt à jouer… Manquaient plus que l’essentiel : les joueurs. Avec Facebook, les contacts furent « ranimés » et le groupe de joueurs potentiels gagna 1 joueur par mois. Fin 2012, je tenais mes 5-6 joueurs requis : 3 copains de collège de jeu de rôle, 1 copain de lycée, l’amie d’un des joueurs, et 1 copain facebook.

La partie en ligne devrait commencer début 2013.

Publicités

Une réflexion sur “Oldschool & Nostalgia

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s